MAROC
18/03/2019 15h:15 CET | Actualisé 18/03/2019 15h:38 CET

Fusillade aux Pays-Bas: La photo du suspect, toujours en fuite, diffusée

Trois personnes ont, pour le moment, perdu la vie.

ATTAQUE - Ce matin, vers 10h45, une fusillade a éclaté dans un tramway d’Utrecht, aux Pays-Bas. Parmi les 9 blessés, trois personnes ont perdu la vie, a annoncé le maire de la ville Jan van Zanen lors d’une conférence de presse. Le suspect étant toujours en fuite, la police locale a diffusé son portrait sur les réseaux sociaux. 

“La police vous demande de surveiller Gökmen Tanis, âgé de 37 ans (né en Turquie) associé à l’incident de ce matin sur la Place du 24 octobre à Utrecht. Ne l’approchez pas mais appelez le 0800-6070”, écrit la police sur Twitter.

D’autres fusillades ont pu avoir eu lieu dans la ville

En début d’après-midi, le coordinateur national pour la lutte contre le terrorisme et la sécurité au ministère de la Justice et de la Sécurité a tenu une conférence de presse pour faire le point. “Selon le coordinateur, l’attaque comportait ‘toutes les caractéristiques d’un attentat terroriste’. Le niveau 4 est maintenu pour le reste du pays, le deuxième plus haut niveau”, rapporte le journal local NRC Handelsblad. Il a également soulevé la possibilité d’attaques à d’autres endroits de la ville, sans donner plus de détails. Mais “sur les lieux de l’attaque à proximité d’un pont de cette ville parmi les plus grandes du pays, une victime était recouverte d’un drap et gisait sur la voie entre deux wagons”, rapporte La Voix du Nord qui cite un journaliste de l’agence de presse néerlandaise ANP sur place.

Les étudiants des universités de la ville sont gardées à l’intérieur des établissements. Par mesure de précaution, quelques jours après l’attentat de Nouvelle-Zélande, les mosquées d’Utrecht ont été fermées. “De nouveaux incidents ne sont pas à exclure. Actuellement, la police cherche toujours le délinquant”, a rappelé la municipalité de la ville.

 “CITATION @GemeenteUtrecht: Suite à l’incident par balle de la place du 24 octobre, la municipalité d’Utrecht, la police et le ministère public conseillent à tous de rester à Utrecht jusqu’à ce que nous en sachions plus. De nouveaux incidents ne sont pas à exclure. Actuellement, la police cherche toujours le délinquant.”