TUNISIE
17/01/2019 12h:48 CET

Frustration et cohue à l'aéroport Tunis-Carthage après l'annulation de la majorité des vols

Des voyageurs disent ne pas avoir été prévenus de l'annulation de leurs vols.

L’impact de la grève générale de la fonction publique et du secteur public décidée par l’UGTT ce jeudi 17 janvier ne reste pas sans conséquences sur le trafic aérien, perturbé depuis minuit à cause de la grève notamment des agents de l’OACA.

Ainsi, sur les afficheurs des départs/arrivées de l’aéroport Tunis-Carthage, la quasi-totalité des vols sont renseignés comme “annulé”.

Sans surprise, l’aéroport s’est vite rempli de voyageurs venus se renseigner sur le sort de leurs vols, et les procédures à suivre après ces annulations.

Scandalisés, certains affirment au micro de Mosaique FM, ne pas avoir été prévenus par Tunisair de l’annulation de leurs vols, alors que d’autres, à côté de leurs bagages, restent à l’affût de la moindre nouvelle, surtout que certains vols sont toujours marqués comme “prévus”.

La Tenniswoman tunisienne Ons Jabeur s’est aussi retrouvée bloquée alors qu’elle venait d’Australie la veille, où elle avait participé au tournoi Australia Open.

Elle explique qu’elle n’était pas au courant d’une quelconque perturbation du trafic aérien et qu’elle devait se rendre à Paris aujourd’hui. “J’ai des trucs à régler à Paris, malheureusement, je vais devoir rentrer et attendre de voir d’ici l’après midi” regrette-t-elle.

“Il n’y a personne, aucun vis-à-vis. Toutes les compagnies ont mis à disposition un agent pour informer les gens, sauf Tunisair, Pourquoi? Un responsable est venu nous voir après quelques heures pour nous dire que la situation les dépasse” a lancé un autre voyageur.

Un autre passager a également exprimé son mécontentement face à l’attitude de la compagnie aérienne nationale, affirmant que des agents de Tunisair se sont présentés seulement pour assurer le décollage des vols des supporters du Club Africain vers l’Égypte.

Une touriste française explique qu’elle devait arriver avant ce soir en France, pour garder ses petits enfants car sa fille travaille ce soir, mais qu’elle comprend tout à fait la situation. “Je comprends aussi les gens. Ils ne font pas une grève pour leur propre plaisir. C’est qu’ils ont des revendications”. Elle ajoute qu’elle n’a toutefois reçu aucun avis d’annulation de la part de Tunisair.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, selon le calendrier de l’OACA, certains vols demeurent cependant prévus, notamment ceux en provenance du Caire, Constantine, Toulouse, Benghazi, Tripoli, Paris Orly, Istanbul, et Paris Charles de Gaulle. Mais selon les voyageurs en attente à l’aéroport, ces informations ne sont pas fiables puisque plusieurs vols ont été annulés alors qu’ils sont marqués comme “prévus”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.