MAROC
15/07/2019 16h:42 CET | Actualisé 15/07/2019 16h:44 CET

FRMF: "Hervé Renard n'a pas démissionné de son poste de sélectionneur national"

"Pour l'instant"...

MB Media via Getty Images

FOOTBALL - Démissionnera, démissionnera pas. Si la rumeur enfle, la Fédération royale marocaine de football (FRMF), elle, continue de la démentir. Dans un communiqué publié, ce lundi, elle affirme que le sélectionneur national, Hervé Renard, n’a pas quitté son poste “pour l’instant”. 

Selon la même source, le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa et Hervé Renard ont tenu deux réunions dimanche et lundi afin d’évaluer la performance de l’équipe nationale lors de la CAN, et discuter des défis futurs de la sélection marocaine. Les deux parties se sont mise d’accord pour tenir d’autres réunions dans les prochains jours, précise le communiqué.

“Le coach s’étonne de la diffusion de l’information selon laquelle il aurait démissionné et dénonce une campagne acharnée que mènent certains milieux en entretenant cette rumeur, au risque de décrédibiliser la FRMF”, déclare Renard à 2M.ma.

Quelques semaines après l’élimination précoce du onze national en 1/8 de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019), en Egypte, un doute a commencé à planer sur le maintien du contrat du technicien français auprès des Lions de l’Atlas. 

Son éventuel départ avait d’abord été annoncé par la chaîne de télévision dédiée au sport, Arryadia, qui a publié sur son compte Twitter une alerte sur une “démission imminente d’Hervé Renard”. 

Une annonce similaire avait été faite par la même chaîne sportive le 8 juillet dernier avant que la rumeur ne soit massivement relayée par la presse nationale puis démentie par la FRMF.  

Surnommé “le sorcier blanc”, l’ancien coach de la Côte d’Ivoire et de la Zambie a réussi à qualifier le Maroc à la Coupe du monde en Russie en 2018. Une qualification intervenue 20 ans après la dernière participation des Lions de l’Atlas à la Coupe du monde de 1998.

A présent, ses choix stratégiques lors de la CAN sont critiqués. Ils seraient à l’origine de l’élimination de l’équipe nationale face au Bénin, tombée aux tirs au but, malgré un sans faute en phase de groupes, avec 3 victoires en 3 rencontres. Le technicien français est lié à la Fédération marocaine par un contrat dont la validité prend fin en 2021.