MAROC
30/01/2019 12h:29 CET

France: Après la coupe du monde de pâtisserie, le Maroc participe au Bocuse d'Or

L'Afrique participe officiellement pour la première fois.

Bocuse d'Or/Facebook
Le chef Aissam Ait Ouakrim représente le Maroc.

GASTRONOMIE - De grands-chefs cuisiniers issus de 24 pays, dont le Maroc, font étalage de leur savoir-faire, ces 29 et 30 janvier, à Lyon (centre-est) pour tenter de décrocher le Bocuse d’or. C’est l’un des plus prestigieux trophées dans le domaine de la gastronomie.

Les 24 chefs participants ont été choisis au terme de 62 sélections nationales et 4 sélections continentales, qui se sont déroulées au cours des 18 derniers mois, indiquent les organisateurs du Prix. Le Maroc, qui avait déjà participé à ce Prix au travers d’une invitation/wildcard, est représenté à cette 16ème édition du Bocuse d’or, la première après le décès de son créateur, le grand cuisinier français Paul Bocuse, par le chef Aissam Ait Ouakrim.

Première participation de l’Afrique

L’édition 2019 de ce Prix, créé en 1987 dans le but de révéler les talents culinaires de demain à travers le monde, est marquée par la participation pour la première fois de l’Afrique, qui a fait une apparition remarquée avec la présence de six équipes candidates (Algérie, Burkina Faso, Gabon, Maroc, Sénégal et la Tunisie) lors des épreuves continentales, qui se sont déroulées en juin dernier à Marrakech.

Mais à l’issue de ces épreuves, seuls deux chefs représentant le Maroc et la Tunisie ont été désignés pour tenter de s’imposer lors de la finale mondiale. Selon les organisateurs, cette présence de l’Afrique va permettre de rappeler la place du continent, notamment l’influence des cultures culinaires ancestrales en Afrique du Nord sur l’échiquier gastronomique mondial.

Bocuse d'Or/Facebook
Les premières réalisations du chef Aissam Ait Ouakrim lors de cette finale.

Un hommage à Paul Bocuse et Joël Robuchon 

Cette 16ème édition rend un hommage à deux grands chefs qui ont contribué au rayonnement de ce concours, le créateur du prix, Paul Bocuse, et Joël Robuchon, qui en a été le premier président d’honneur et le dernier en date, tous deux disparus en 2018.

C’est d’ailleurs dans ce cadre que le comité d’organisation a souhaité replacer certains fondamentaux culinaires au cœur du concours. Et ce, pour que le spectacle proposé soit à l’image de ce que l’atmosphère d’une cuisine a toujours été: un subtil mélange de parfums et de bruits de cuisson mais aussi un savant dosage entre savoir-faire irréprochable et créativité, soulignent les organisateurs. 

Comme chaque année, les concurrents seront départagés par un jury composé des plus illustres cuisiniers internationaux, au terme de deux épreuves (épreuve plateau et épreuve assiette), durant lesquelles ils devront surprendre par le choix et le dressage de leurs produits, mais plus encore par la force gustative de leurs recettes.

Le Bocuse d’Or comme la coupe du monde de la pâtisserie se tiennent dans le cadre du Sirha, salon mondial du Food Service à Lyon.