TUNISIE
22/08/2018 09h:23 CET

Fragments de 50 ans de mémoire aux Rencontres Cinématographiques de Hergla

Des cinéastes et producteurs tunisiens et étrangers ont œuvré à collecter et numériser en haute définition des images inédites ou oubliées de Hergla et de la Tunisie.

Les Rencontres Cinématographiques de Hergla 2018 coïncideront cette année avec le 50ème anniversaire du passage du cinéaste italien Roberto Rossellini par la ville de Hergla pour le tournage de son œuvre «Les Actes des Apôtres», sur ce village de pêcheur de la côte du sahel tunisien.

La 13ème édition des Rencontres Cinématographiques de Hergla, placée sous le thème de la Restitution de la mémoire cinématographique de Hergla, aura lieu du 25 au 28 août 2018 dans cette petite ville côtière près de Sousse. Durant quatre jours, la ville de Hergla vivra au rythme du 7ème art des années fastes du cinéma tunisien et se transformera en un lieu dédié à la mémoire des premiers pas du cinéma national postindépendance.

 

Ce rendez-vous cinématographique annuel dirigé par le réalisateur et producteur Mohamed Challouf est organisé par l’Association Culturelle Afrique-Méditerranée. Il bénéficie du soutien du ministère des Affaires Culturelles et de l’Institut Culturel Italien de Tunisie.

Contacté par l’agence TAP, Challouf a présenté les grandes lignes Hergla 2018 qui perpétue les mêmes valeurs sur lesquelles ont été instaurées les Rencontres en 2005. Treize ans déjà, les Rencontres cinématographiques de Hergla sont devenues un rendez-vous annuel qui œuvre à la promotion des échanges culturels et cinématographiques entre l’Afrique et la Méditerranée.

Challouf a parlé d’une vision qui mise sur «l’importance de mettre en évidence cette opération exceptionnelle de restitution à Hergla sa mémoire cinématographique», ce qui constitue selon lui « un événement unique en Tunisie».

Des cinéastes et producteurs tunisiens et étrangers ont œuvré à collecter et numériser en haute définition des images inédites ou oubliées de Hergla et de la Tunisie. Un travail de longue haleine qui a été réalisé en partenariat avec des centres d’archives spécialisés.

Facebook/Rencontres cinematographiques de Hergla

 

Les Rencontres verront la présence de techniciens et comédiens du cinéma des deux rives de la Méditerranée, en l’occurrence de Tunisie, d’Italie, de France, d’Espagne et de la Suède qui ont travaillé ensemble dans les années 60 et 70 sous la direction de Roberto Rossellini et du cinéaste et dramaturge espagnol Fernando Arrabal.  

Les invités d’honneur sont Renzo Rossellini,  fils du réalisateur  Roberto Rossellini et directeur de production du film, Carlo Fioretti, assistant du directeur photo et cadreur sur le tournage des Actes des Apôtres , Pino Bertucci, technicien d’éclairage il y a 50 ans  dans l’équipe de tournage et Nacer Ktari, premier assistant de Roberto Rossellini.

Facebook/Rencontres cinematographiques de Hergla

 

Le dramaturge Fernando Arrabal  fera son retour à Hergla après une absence de 48 ans. Il était venu pour le tournage de son premier long-métrage «Viva La Muerte».

De la première génération de cinéastes et de techniciens du cinéma tunisien formés dans les écoles du cinéma de la rive nord de la Méditerranée, seront présents Hassen Daldoul, Ferid Boughedir,  Kassem  Larbi Ben Nakaa, Abdellatif Ben Ammar, Lotfi Layouni, Mohamed Kouka et Mehdi Chaouch. 

La cérémonie d’ouverture prévue ce samedi soir, verra la projection du film « Hergla », un documentaire suédois réalisé en 1966, avec des images sur la vie au village dans les années 60. Il s’agit d’une production de la société suédoise Sebra Film, datant de 1966.

Il y aura également la diffusion d’une intervention filmée de 20mn de Roberto Rossellini sur le rôle du cinéma et de la domination de la télévision sur l’audimat.

Les anciennes activités artisanales dans le village de Hergla seront visibles à l’exposition de 60 photos, intitulée «Hergla, ville ouverte pour Roberto Rossellini, Août-Décembre 1968 ». Elle est l’œuvre de Carlo Fioretti datant de 1968 à l’occasion du tournage du film Les Actes des Apôtres.

L’intitulé de cette exposition,- dont le vernissage aura lieu à la journée inaugurale-, est «une adaptation du titre du film “Rome ville ouverte” réalisé par Roberto Rossellini en 1945, en hommage à l’œuvre de grand cinéaste italien», selon Challouf.

L’hommage à Rossilini continue à travers son film culte “Centre Georges Pompidou” (1977) dont la projection est prévue pour la cérémonie de clôture.

Au line-up, la projection d’autres œuvres cinématographiques tournées à Hergla dont «Les Actes des Apôtres» de Roberto Rossellini, une coproduction entre l’Italie, la France, l’Allemagne et l’Espagne, datant de 1968 et «Docteur Popaul»  de Claude Chabrol interprété par Jean-Paul Belmondo, une coproduction franco-italienne réalisée en 1972.

Parmi les œuvres tunisiennes, «Un Garçon dans la foule » de Lotfi Layouni, (1967), «Sur les traces de Baal» de Abdellatif Ben Ammar (1971) et «Viva la Muerte» de Fernando Arrabal, une coproduction tuniso-française datant de la même année 1971.

Hergla des années 80 et 90 sera visible à travers des programmes d’archives de la télévision nationale tunisienne.

En plus des projections cinématographiques, les Rencontres prévoient la présentation de films sur la préservation de la mémoire cinématographique en Tunisie. Les projections seront en plein air, en plus des débats et ateliers de formation qui sont l’occasion d’échanges entre professionnels du cinéma et jeune public.

Une table ronde se tiendra les 27, 28 et 29 août, afin de sensibiliser les acteurs de la société civile quant à l’importance de notre patrimoine filmique et iconographique tunisien et l’urgence de le préserver et de le conserver.

Les ateliers pour enfants et jeunes seront dirigés par Kamel Bellil, en collaboration avec le Ciné-Club de Tunis et l’Association Hergla El Mostakbal afin de sensibiliser les jeunes générations quant à l’importance de la préservation du patrimoine.  

A quelques jours de l’ouverture des Rencontres prévue sur l’esplanade de la Bibliothèque de la ville de Hergla, Challouf a fait savoir que les préparatifs vont bon train, évoquant le peu de moyens logistiques et financiers pour l’accueil des invités.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.