MAROC
06/12/2018 14h:40 CET | Actualisé 06/12/2018 14h:43 CET

Forum Handicap Maroc: À Casablanca, des entreprises mobilisées pour les personnes en situation de handicap

Banques, sociétés industrielles et de services étaient présentes pour offrir des opportunités d'emploi.

Handicap Maroc

SOCIÉTÉ - L’association Espoir Maroc a lancé hier, à l’hôtel Grand Mogador de Casablanca, la quatrième édition du Forum Handicap Maroc. Un rendez-vous annuel visant à favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans le royaume.

Après une précédente édition marquée par un échec qui avait toutefois relancé la question de l’employabilité des personnes handicapées, cette année, l’association a revu l’organisation de l’événement pour éviter de nouveaux débordements parmi les 1.000 participants qui avaient foulé les allées du forum en 2017. Plateforme d’aide, Handicap Maroc veut surtout être une passerelle entre les chercheurs d’emploi et les entreprises qui placent l’intégration de cette tranche de la population dans leur politique RSE.

“Aujourd’hui, pour les personnes en situation de handicap au Maroc, l’exercice d’une activité professionnelle représente un facteur important de survie, d’autonomie, de reconnaissance au sein de sa famille et de sa communauté” souligne Espoir Maroc. 

Dans le royaume, des millions de personnes souffrent d’un handicap, le marché de l’emploi reste difficilement accessible, malgré les nombreux combats que mène le milieu associatif auprès du gouvernement et des entreprises marocaines. La précarité est grandissante car le marché de l’emploi n’est pas facilement accessible faute de préjugés et par manque d’opportunités offertes par les recruteurs.

Ainsi, ce forum annuel, qui coïncide cette année avec la semaine mondiale pour les personnes aux besoins spécifiques, a convié près d’une trentaine d’entreprises de différents secteurs économiques, notamment les banques et les sociétés industrielles et de services, indique Karim Kaitouni, président d’Espoir Maroc. Parmi elles, BMCI Banque, Attijariwafa Bank, Orange ou encore Marjane et Kitea, entre autres, ont tenu des stands pour accueillir les demandeurs d’emploi armés de CV et lettres de motivation. 

L’année dernière, le forum s’était rapidement transformé en manifestation où chacun exprimait son mécontentement et dénonçait “un événement pour faire du cinéma et se faire bien voir, sans opportunités ni rappel de la part des employeurs”. Petite particularité de cette édition: les personnes en situation de handicap en recherche d’emploi ont été sélectionnées et invitées au forum selon leurs compétences et expériences, afin d’éviter de saturer les stands avec des candidatures qui ne sont pas en adéquation avec les demandes des entreprises présentes. “Nous avons seulement invité les personnes susceptibles de trouver un emploi”, explique le président de l’association.

Outre la possibilité de mettre en relation directe les personnes handicapées avec des acteurs des secteurs publics et privés à travers des espaces “Emploi”, “Formation”, “Social” et “Ateliers d’accompagnement”, le forum a également permis de mettre en relation directe des personnes en situation de handicap avec les responsables de promotion de l’entrepreneuriat au Maroc, de les préparer à l’emploi par le biais d’ateliers pratiques de coaching et de leur permettre de connaître les associations qui peuvent les aider dans leurs projets.

Organisé en partenariat avec plusieurs associations et ONG, le forum n’a à nouveau pas réussi à mobiliser des acteurs gouvernementaux, qui ont une fois de plus boudé l’événement. Si le but de ce forum est de faire changer les regards sur le handicap, tout en favorisant l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, il prouve également que le sort des personnes handicapées est encore loin d’être une préoccupation majeure des acteurs publics dans un pays qui compte pas moins de 3 millions de personnes en situation de handicap et un taux de chômage grandissant.