ALGÉRIE
17/07/2019 18h:33 CET

Forum civil pour le changement: Djamila Bouhired, "stupéfaite", dément avoir donné son accord

Getty Editorial

La moudjahida Djamila Bouhired, dont le nom figure dans une liste de 13 personnalités proposées par la Forum civil pour le changement afin de mener le dialogue de sortie de crise, a démenti toute association à cette initiative, dans un communiqué relayé ce mercredi 17 juillet 2019 par plusieurs médias. 
Mme. Bouhired a affirmé avoir appris “avec stupéfaction” que son nom figurait sur “une liste de personnes, chargées d’organiser un dialogue entre le pouvoir et le mouvement populaire”.

Elle a affirmé que “personne n’a demandé mon avis et qu’elle n’a donné son accord à personne”. Elle a rajouté qu’elle ne pouvait pas faire partie de ce groupe car “certains ont servi le pouvoir”.

“Alors que des patriotes sont jetés en prison pour délit d’opinion, dont un officier de l’ALN, le frère Lakhdar Bouregaa, il ne peut y avoir de dialogue avec ceux qui nous menacent et nous accusent de trahison”, a-t-il rajouté.

“Je réaffirme ma solidarité avec le peuple en lutte pour son émancipation citoyenne, dans la liberté, la dignité et la démocratie”, a-t-elle conclu.

Le “Forum civil pour le changement” a proposé ce mercredi 17 juillet une liste de 13 personnalités pour mener la médiation et le dialogue de sortie de la crise politique actuelle.

Le président de ce forum, Abderrahmane Arar, a affirmé lors de ce conférence de presse que les noms retenus ont été contactés et ont accepté de prendre part à cette éventuelle mission. 

Mouloud Hamrouche et Mokdad Sifi, deux anciens chefs de gouvernement, figurent dans cette liste, à laquelle s’ajoutent  l’ancien président de l’APN, Karim Younès et Ahmed Taleb Ibrahimi.

Les noms de Fatiha Benabou, Nacer Djabi, Mustapha Bouchachi, Lyes Merabet, Smail Lalmas, Aicha Zenai, Islam Benatia figurent également dans cette liste.