ALGÉRIE
07/02/2019 14h:54 CET | Actualisé 07/02/2019 14h:56 CET

Football: Rien ne va plus à l’ES Sétif

La démission de l’entraineur Noureddine Zekri, qui n’est resté que deux mois à la tête du club, a fait ressurgir de vieilles rancœurs.

DR
L'ancien entraîneur de l’ES Sétif Noureddine Zekri.

C’est la bérézina à l’ES Sétif. L’un des clubs les plus titrés du pays (8 championnats, 8 coupes d’Algérie, 2 ligues des champions…) traverse une crise interne plongeant le club dans le doute.

La démission de l’entraineur Noureddine Zekri, qui n’est resté que deux mois à la tête du club, a fait ressurgir de vieilles rancœurs. Avant de claquer la porte, le coach Zekri a étalé dans la presse son ressentiment à l’égard du président de l’ESS, Hacène Hamar l’accusant de “saboter” son travail.

Des déclarations fracassantes qui sont venues porter un sérieux coup à la sérénité de l’équipe. “Le club traverse une situation difficile, notamment sur le plan financier. Il y a des personnes au sein du club qui s’immiscent dans des affaires qui ne les concerne pas.

Je ne peux pas continuer à travailler dans un climat malsain. J’ai décidé de démissionner parce que je sais que je vais être limogé demain (mercredi), je ne vais pas leur donner l’occasion de le faire”, a indiqué Zekri, qui n’a pas hésité à aller au clash avec son président.

Ce dernier a alors demandé à traduire M Zekri devant le conseil de discipline. Pourtant, en début de saison, rien ne présageait un tel scénario. L’ESS avait même réussi une “remontada” en phase de poules de la Ligue des champions pour se qualifier en quarts de finale en compagnie du TP Mazembe, après avoir comptabilisé zéro point au terme de la 2e journée.

Une belle performance pour une équipe alors dirigée par le technicien marocain Rachid Taoussi qui aurait pu permettre au club d’atteindre la finale, si ce n’est son élimination en demi-finales par les Egyptiens du Ahly. L’élimination en C1, suivie quelques semaines plus tard en Coupe arabe des clubs champions, leur a été  fatale

Sauf surprise, le prochain entraineur de l’ESS sera Nabil Neghiz, dont la mission s’annonce d’ores et déjà périlleuse, car il devra remobiliser ses joueurs pour espérer remporter la Coupe d’Algérie, seul objectif du club cette année.