MAROC
06/08/2019 17h:54 CET

Football marocain: Voici les principales priorités de la FRMF

Autant dire qu'il y a du pain sur la planche.

FRMF

FOOTBALL - A l’issue des travaux de la journée d’étude sur le football national organisée par la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui s’est déroulée ce lundi 5 août au Centre international de conférences Mohammed VI de Skhirat, le président de cette instance, Fouzi Lekjaa, a dévoilé les recommandations tirées des 4 ateliers programmés (football diversifié, professionnel, amateur et féminin). Les conclusions ont été publiées sur le site officiel de la FRMF.

Football professionnel 

Concernant l’atelier relatif au football professionnel, 10 recommandations ont été dévoilées. Elles comprennent notamment la finalisation des infrastructures et le développement de la relation entre la direction technique nationale et les clubs. La mise en place de programmes de formation au profit des anciens joueurs, une réévaluation du programme de prospection des jeunes talents et des primes du championnat espoir, sont également au programme.

La FRMF recommande également la programmation de cours de soutien en langue française pour un meilleur usage des outils pédagogiques par les formateurs.

De plus, la fédération souligne le besoin de transformer l’association sportive en société anonyme sportive (SAS) et d’instaurer le système de jeu play-off/play-out pour rendre le championnat national plus compétitif. 

Enfin, la fédération appelle au respect de l’égalité à travers la promotion de l’esprit sportif lors des négociations de transfert des joueurs. 

 Football amateur

Quatre grands points ressortent de l’atelier relatif au football amateur. Il est question de formation des jeunes, d’infrastructures, de gouvernance et enfin de subvention et de couverture médicale.

Concernant la formation, la FRMF recommande le renforcement des programmes de formation des encadrants techniques, la mise en place d’outils de suivi des catégories d’âges et la mise en place de directions techniques au niveau des ligues et championnats amateurs.

Les recommandations relatives aux infrastructures, concernent quant à elles, l’entretien des stades, la mise en place de partenariats avec les communes territoriales ainsi que l’élaboration d’un partenariat avec le ministère de l’Education nationale afin de bénéficier des installations des établissements de l’enseignement.

Concernant la gouvernance dans le football amateur, plusieurs sujets ont été  soulevés notamment, le statut du joueur amateur, la gestion des clubs, le contrôle des transferts des joueurs et la conformité entre le nouveau découpage régional et les ligues régionales.

Dans ce sens, la FRMF souhaite trouver une nouvelle formule de championnats nationaux afin d’élever la compétitivité, et recommande l’interdiction du cumul de licences des joueurs amateurs.

Enfin, la fédération a proposé une retransmission télévisée des dix matchs lors de chaque saison du championnat amateur, d’unifier la subvention publique réservée aux clubs, d’instaurer l’assurance maladie et de faciliter sa procédure pour les joueurs amateurs et d’installer une caisse de retraite pour ces derniers.

Football féminin

A l’issue de l’atelier traitant du football féminin, la FRMF souligne le besoin de mettre en place une ligue du football féminin, de renforcer l’arsenal juridique favorable aux clubs et réglementer le transfert des joueuses.

Il est aussi question, pour la fédération, d’obliger les ligues régionales à programmer un championnat de féminin U17 et U20 et les clubs Elite à disposer de la catégorie football féminin.

Lekjaa recommande, par ailleurs, la mise en œuvre et l’accompagnement du programme Sport-Etude pour la gent féminine, ainsi que l’organisation de sessions de formation et formation continue au profit des cadres du football féminin.

Football diversifié 

Dans ce volet, Lekjaa a appelé les participants à cette journée à envisager la création d’une Ligue indépendante pour la gestion du beach-soccer et du futsal (sport apparenté au football qui oppose deux équipes de cinq joueurs dans un gymnase).

Il a souligné notamment la nécessite de créer une commission pour établir les bases de la Ligue nationale de football en salle et la généralisation de cette pratique au niveau des ligues et des établissements scolaires, rappelant que l’action de la fédération se limitera à la formation, la gestion financière et la gestion des relations internationales, parallèlement à la consolidation des ligues existantes et la création de deux autres ligues dédiées au football. 

Pour l’avenir du football national

Le président de la fédération a exprimé sa conviction “que la discipline au niveau national ne pourra pas se développer sans une ligue professionnelle forte et indépendante à même de relever le défi de la professionnalisation de la pratique”, rapporte la MAP.

Enfin, saluant les potentialités, dont regorge le royaume, Lekjaa a conclu en invitant l’ensemble des intervenants dans la pratique du football au niveau national à s’activer fermement dans le processus de réformes, en faisant fi des intérêts personnels.