MAROC
23/07/2019 12h:40 CET

Football: démission de Hervé Renard, bilan, ambitions... Fouzi Lekjaa dit tout

La Fédération royale marocaine de football a tenu lundi soir à Skhirat sa “rencontre avec la famille du football marocain”.

Hanane El Arjoun

FOOTBALL - La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a tenu lundi soir, au Centre international de conférences Mohammed VI de Skhirat, sa “rencontre avec la famille du football marocain”. Une occasion pour le président de l’instance dirigeante du football marocain, Fouzi Lekjaa, de confirmer le départ du désormais ex-coach des Lions de l’Atlas, Hervé Renard. Durant cette réunion, Lekjaa a aussi tenu à dresser un bilan de ses accomplissements réalisés depuis qu’il a pris les commandes de la FRMF en 2014. Détails.

Entraîneurs, anciens joueurs, arbitres, présidents de clubs, présidents des ligues régionales... Tous étaient présents hier soir à Skhirat pour la réunion de la FRMF consacrée à l’évaluation de la situation du ballon rond marocain. C’est le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, qui a ouvert le bal pour parler de l’importance de la rencontre organisée par la FRMF, mais aussi pour féliciter Fouzi Lekjaa pour son nouveau poste au sein de la Confédération africaine de football (CAF).

Ce dernier a été récemment nommé deuxième vice-président de la CAF. ”Nous félicitions monsieur Fouzi Lekjaa pour son nouveau poste au sein de la CAF. Son entrée a dérangé beaucoup d’ennemis”, a t-il lancé d’emblée, ajoutant que “grâce à lui”, le Maroc a traversé plusieurs étapes en termes de football. Talbi Alami a également souligné que son ministère “soutient la FRMF pour faire avancer le football marocain”. 

“Monsieur Renard, mille mercis”

Évoquant le départ de Hervé Renard, Fouzi Lekjaa a ensuite confirmé la démission de l’entraîneur des Lions de l’Atlas, tout en précisant que celle-ci sera effective après 15 jours. Le patron du football marocain a également déclaré que Hervé Renard a pu réparer plusieurs failles au sein de l’équipe nationale, et créer un groupe homogène devenu ”un acquis” pour le football marocain.

“Monsieur Renard, que j’ai eu la chance de recruter, a pu construire un groupe magnifique, un groupe qui a fait un parcours très honorable, qui a fait une grande gloire, celle de retrouver la Coupe du monde après 20 ans d’absence”, a t-il lancé, avant de remercier le Français pour tous ses efforts déployés pour remettre en selle une équipe qui pointait à la 80ème place du classement FIFA, et qui est devenue aujourd’hui 47ème au classement mondial. “Monsieur Renard, mille mercis en notre nom pour tout ce que vous avez fait, vous avez fait preuve de beaucoup d’efforts, beaucoup d’énergie, beaucoup de détermination. On n’est pas des ingrats, on n’oubliera jamais ça, les générations futures en seront reconnaissantes”, a-t-il encore déclaré.

Le dirigeant du football marocain a aussi souligné que son instance travaillera dans la continuité avec “le même état d’esprit” pour éviter de “faire des pas en arrière et retomber dans les erreurs du passé”. “On travaillera dans la continuité. En cinq ans nous avons pu nous rattraper après des décennies d’échec”, a-t-il affirmé.

S’exprimant sur l’élimination prématurée du Maroc de la CAN 2019 lors des huitièmes de finale contre le Bénin, Fouzi Lekjaa a déclaré que cette élimination était un véritable choc pour lui. “Comme tous les Marocains, j’étais triste de voir le Maroc quitter la compétition de cette manière. L’objectif était de remporter cette CAN. Si la tristesse était quantifiable, je peux vous dire que la mienne se trouve et se trouvera longtemps au fond de moi, cette disqualification inattendue est un élément de perturbation structurel dans ma personne”, a-t-il ajouté.

Le président de la FRMF a ensuite affirmé qu’une commission spécialisée chargée d’évaluer les CV des techniciens candidats à prendre les commandes de la sélection nationale sera mise en place, et ce dès la semaine prochaine. Le président de la FRMF a également déclaré que son instance procédera, lors des prochains mois, à un renouvellement de son personnel et de la direction technique nationale.

“Nous avons des équipes pauvres”

Durant cette réunion, le président de la FRMF a aussi évoqué le développement des infrastructures, le budget du football marocain, tout en indiquant que pour son instance, l’intérêt du football national reste “au dessus de toute considération”.

Pour lui, il faut prendre en considération un grand manque de moyens. “Nous avons des équipes pauvres“, a t-il déclaré ajoutant que la FRMF, depuis cinq ans, a opté pour une action visant à développer les infrastructures, améliorer la gouvernance et appuyer les clubs marocains au service d’une meilleure compétitivité aux niveaux national et continental.

“Un travail énorme a été réalisé au niveau des infrastructures sportives à travers la signature de nombreuses conventions avec plusieurs départements ministériels. Plusieurs villes du Royaume ne disposaient ni de stades ni de centres de formation, mais ces conventions ont permis la construction de 140 stades avec des pelouses synthétiques de très bonne qualité, ainsi que de 7 grands stades et plusieurs centres de formation”, a t-il fait savoir.

Concernant la conversion des équipes marocaines en entreprises sportives, Fouzi Lekjaa a déclaré qu’il sera intransigeant vis-à-vis de tout club qui ne se constituerait pas en société. “Les clubs qui ne feront pas le nécessaire pour se constituer en société ne participeront pas au championnat la saison prochaine” a-t-il déclaré, ajoutant que ”la Fédération place, parmi ses priorités, la compétitivité du football marocain à travers un appui financier aux clubs en matière de gestion, de formation et que ce soutien vise également les clubs représentant le football national dans les compétitions continentales ainsi que les clubs des première et deuxième divisions et les amateurs”, a-t-il déclaré.