ALGÉRIE
27/07/2019 10h:47 CET

Football : décès de l’ancien joueur de l'Equipe du FLN Kaddour Bekhloufi

APS

L’ancien joueur de la glorieuse équipe du Front de Libération nationale (FLN) de football, Kaddour Bekhloufi, est décédé vendredi à Oran à l’âge de 85 ans des suites d’une longue maladie, a appris l’APS auprès de ses proches.

Bekhloufi  est connu en France pour avoir joué une saison à l’AS Monaco avant de fuguer en 1958 pour rejoindre l’équipe du FLN qui a répondu à l’appel de la partie quatre ans après le déclenchement de la guerre de libération.

L’histoire de Bekhloufi  avec le football a commencé  à Oran, quand il avait signé chez le CAL Oran, avant de rejoindre l’AS Marine d’Oran. Quelques années plus tard, en 1956, il reçoit ses premières propositions venant de l’étranger, plus précisément du Valence FC et de l’AS Monaco. Son choix a été fait en disant: “Entre Spania Khalia et la Côte d’Azur, il n’y avait pas photo. Et pourtant, j’ai pris conseil auprès de Ahmed Firoud qui connaît bien cette région, et également auprès de Boudjellal qui avait effectué deux tentatives à Monaco et à Cannes”.

Il part donc effecteur des tests chez l’AS Monaco qui s’avèreront être concluants, il fera alors deux tournées avec son club, en Corse et en Allemagne ou il confirme sa valeur. Pour son premier match, il remplacera Michel Hidalgo, et il marquera un but, qui sera applaudi par le Prince Rainier et son épouse Grace Kelly, qui insisteront pour le voir après la rencontre.

En 1958, Kaddour laisse tout tomber, et part rejoindre l’équipe du FLN à Tunis, avec laquelle il restera pendant 4 ans et avec laquelle il dispute 30 matchs. Après cette période, il reprend du service à l’USM Bel Abbès puis retourne à Oran mais cette fois -ci chez l’ASM Oran et terminera sa carrière de joueur chez l’USM Sétif, qu’il entraînera après avoir entrainé son club de cœur l’ASM Oran. Avec cette équipe, il avait d’ailleurs perdu la finale de la Coupe d’Algérie contre MC Alger 3-4 en 1983, une finale qualifiée par les spécialistes comme étant l’une des meilleures dans l’histoire de cette épreuve populaire.

Ce joueur mythique est resté ensuite toujours au service du mouvement sportif à travers sa contribution aux mémoriaux de ses pairs qui ont fait la gloire du football en Algérie, avant qu’il ne tombe malade il y a quelques années, et depuis il n’a plus quitté son domicile au centre ville. Il sera inhumé samedi au cimetière d’Aïn El Beïda à Oran, et ce, à partir de son domicile, sis au Boulevard docteur Benzerdjeb au centre ville d’Oran.