17/12/2015 11h:47 CET | Actualisé 22/02/2016 10h:55 CET

Le FMI salue la prudence macro-économique du Maroc

DR
La croissance au Maroc devrait se redresser à 4,7% en 2015.

ÉCONOMIE - Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a salué, le 16 décembre, la gestion macro-économique "prudente" du Maroc qui a permis la reprise de la croissance et la réduction du chômage et de la pauvreté. "Après avoir reculé à 2,4% en 2014, la croissance au Maroc devrait se redresser à 4,7% en 2015 grâce en partie à une bonne campagne agricole", souligne dans un communiqué l’institution internationale.

Mais "la croissance non agricole reste atone, y compris dans les secteurs liés au tourisme, touchés par les risques géopolitiques, et certaines industries manufacturières traditionnelles, telles que les textiles", nuance le FMI.

Pour 2016, l’organisme prévoit une croissance de 3,1% et estime que "les autorités marocaines semblent être sur la bonne voie pour atteindre l'objectif de réduire le déficit budgétaire de 4,3% du PIB en 2015". Néanmoins, le FMI considère que la croissance du Maroc reste vulnérable au contexte extérieur fragile et aux risques géopolitiques.

Les administrateurs du FMI encouragent enfin les autorités marocaines à poursuivre leurs efforts pour réduire progressivement le niveau de la dette publique sur le moyen terme, tout en préservant les marges de manœuvres pour la pro-croissance et les dépenses sociales.

"Nous encourageons les autorités à finaliser la révision de la nouvelle loi de la banque centrale, qui permettra de renforcer son indépendance et d'élargir son rôle en matière de surveillance (…) Nous soutenons l'initiative des autorités de passer progressivement à un régime de taux de change plus flexible et le nouveau cadre de politique monétaire, qui contribuera à préserver la compétitivité", lit-on dans le communiqué.

LIRE AUSSI: