ALGÉRIE
04/11/2018 18h:08 CET

Finale de la Champions League africaine: La contre-performance de Mehdi Abid Charef suscite la colère des Tunisiens

Twitter

La prestation de l’arbitre international algérien, Mehdi Abid Charef, en finale aller de la Ligue des champions d’Afrique de football a suscité la colère des Tunisiens. Son arbitrage lors de ce match entre Al-Ahly du Caire et l’ES Tunis (3-1), vendredi 02 novembre 2018 à Alexandrie, suscite la polémique dans le pays voisin, où sa contre performance a été qualifiée de “catastrophe” et de “mascarade”. 

Le coach de l’Espérance de Tunis, Mouine Chabani, évoque même un arbitrage “orienté”  tandis que des médias avancent un cas de corruption. 

Mehdi Abid Charef a accordé deux penaltys, jugés “imaginaires”, aux Egyptiens d’Al-Ahly. Le premier a été accordé à la 31e minute après une simulation du joueur égyptien devant la sortie du gardien de l’Entente de Tunis, sans être aucunement touché.

Le second a été accordé à la 73e minute suite à une autre simulation d’un joueur égyptien ... qui s’est jeté par-terre après avoir assené un coup de poing au défenseur tunisien.

Des penaltys sifflés malgré le recours, à chaque reprise, à la VAR.

Abid Charef a également accordé un penalty aux Tunisiens de l’Espérance, cette fois-ci valable. 

Cette prestation a vite suscité la colère et l’indignation chez les Tunisiens. A commencer par le club de Tunis, qui a d’abord qualifié sur Twitter cette contre performance de “mascarade”, accusant Abid Charef de vouloir “tuer la finale dès le match aller”.

Plus tard, le club publie sur son site Internet un communiqué, dans lequel il qualifie l’arbitrage de “cirque”, affirmant que l’arbitre a refusé de recourir à la VAR dans les deux pénaltys avant de visionner les images et les confirmer “en pleine panique”. 

Le club a également reproché à l’arbitre algérien plusieurs cartons jaunes à ses joueurs, sur des fautes “inexistantes”.

La fédération tunisienne de football (FTF) a de son côté “demandé de prendre des mesures immédiates contre l’arbitre de la finale aller, l’Algérien Mehdi Abid Charef”.

Les fans de football, journalistes sportifs et commentateurs ont également critiqué l’arbitre.

Les fans de football, journalistes sportifs et commentateurs ont également critiqué l’arbitre.

Plusieurs médias tunisiens affirment que l’arbitre a été sanctionné par la CAF.  Cette organisation “a décidé de geler l’arbitre algérien, Mehdi Abid Charef, ayant officié la finale aller de Ligue des champions, et ce sur fond de sa triste prestation lors de ladite rencontre. L’arbitre algérien a été également privé de la coupe du monde des clubs aux Emirats”, rapportent-ils.

Une décision nullement confirmée par la CAF. 

D’autres journaux évoquent des “pots-de-vin”, affirmant que Mehdi Abid Charef a été “corrompu”.

 

 

Abid Charef, 37 ans, est considéré comme l’un des meilleurs arbitres algériens. L’international a fait partie des arbitres retenus lors de la Coupe du monde 2018, en Russie.