MAROC
12/12/2015 17h:34 CET | Actualisé 12/12/2015 17h:51 CET

"Very Big Shot" de Mir-Jean Bou Chayya remporte l'Etoile d'or du Festival international du film de Marrakech

MAP

CINÉMA - Le cinéma libanais récompensé. Samedi 12 décembre au soir, dans l'enceinte du Palais des Congrès de Marrakech, le président du jury de cette 15e édition, Francis Ford Coppola, a remis l'Etoile d'or au film "Very Big Shot" ("Film kteer kbeer") du Libanais Mir-Jean Bou Chayya.

Premier long métrage du jeune cinéaste de 26 ans originaire de Beyrouth, "Very Big Shot" raconte l'histoire de Jad, emprisonné cinq ans pour un meurtre commis par son frère aîné Ziad. A sa sortie de prison, les deux frères se trouvent entraînés dans un vaste trafic d'amphétamines à travers la frontière libano-syrienne.

Le film "Neon Bull" du réalisateur brésilien Gabriel Mascaro a quant à lui remporté le prix de la mise en scène. Gunnar Jonsson, interprète de Fusi dans le film "Virgin Mountain" ("L'histoire du géant timide") a été sacré meilleur acteur. Visiblement ému pendant son discours, il s'est ensuite détendu devant les photographes, improvisant quelques plaisanteries.

La très jeune actrice Galatéa Bellugi, interprète de Mélanie dans le film "Keeper" de Guillaume Senez, a été sacrée meilleure actrice pour son rôle de jeune lycéenne enceinte à 15 ans, qui décide de garder son bébé.

Le cinéma récompensé

Enfin, last but not least, le prix du jury était particulier cette année. Comme l'a annoncé Francis Ford Coppola qui souhaitait changer la tradition, ce n'est pas à un film mais aux quinze films de la sélection officielle que le prix a été remis. "C'est tout le cinéma que l'on récompense", a-t-il déclaré. Les quinze réalisateurs ont ainsi reçu des mains du cinéaste américain le précieux trophée.

Le prix Cinécoles, qui récompense un court métrage réalisé par un étudiant d'école de cinéma ou d'audiovisuel au Maroc, a été donné au jeune réalisateur Reda Jai, pour son film "La jeune fille qui venait de nulle part".

Galerie photo La sélection officielle du FIFM Voyez les images