TUNISIE
13/07/2019 17h:38 CET

FIC2019 : Evasion hors de l’espace et du temps au Japon avec “Awa Dance”

Cette danse fut une grande opportunité pour replonger dans le patrimoine plusieurs fois séculaire d’un Japon ensorceleur et d’une extrême richesse culturelle

Festival International de Carthage (FIC)

Après une ouverture assez spéciale, avec au programme des airs russes du célébrissime chef-d’œuvre de tous les temps “Le Lac des Cygnes”, présenté par le Ballet Saint Pétersbourg, la 55ème édition du Festival International de Carthage (FIC) a présenté lors de la deuxième soirée, vendredi 12 juillet, un spectacle venant du fin fond du Japon et donné par le Ballet “Awa Dance”.

Plus de 30 danseurs, danseuses et musiciens sur scène ont livré une prestation dansante assez singulière tant sur le plan de la gestuelle que sur celui de la symbolique. Pour les fins connaisseurs, cette danse fut une grande opportunité pour replonger dans le patrimoine plusieurs fois séculaire d’un Japon ensorceleur et d’une extrême richesse culturelle, un pays fascinant qui offre à voir à tous les visiteurs la quintessence d’une histoire millénaire qui se décline en plusieurs formes artistiques.

Cette danse est née à Awa, une région située à Tokushima dans l’embouchure de huit rivières qui forment une mer intérieure ressemblant beaucoup à la Méditerranée. Très populaire, elle est liée aux festivités collectives célébrant l’accueil des saisons et plus particulièrement la floraison des cerisiers, un moment très festif pendant lequel les Japonais se donnent à cœur joie au plaisir de la vie. Elle est également pratiquée lors des cérémonies annuelles de recueillement sur les âmes des ancêtres pendant lesquelles les familles de réunissent dans une ambiance très joyeuse.

Eu égard à son caractère festif et participatif, cette danse enracinée dans les traditions d’Awa est devenue une pratique très répandue partout au Japon où elle compte beaucoup d’adeptes parmi la population jeune et moins jeune. De nos jours des troupes professionnelles participent à la conservation et à la promotion de cette danse au Japon et ailleurs.

Sur la mythique scène de l’amphithéâtre romain de Carthage, cette troupe a présenté une démonstration de cette danse fondamentalement culturelle au sens étymologique du terme. Avec des diaporamas, documentaires vidéo, outre les pas de danse, la troupe a emporté le public dans une véritable évasion hors du temps et de l’espace avec des images sublimes d’Awa et du Japon.

Et en clap de fin, les membres du Ballet Awa Dance ont invité le public sur scène pour partager avec eux dans la liesse cette danse, dans un pur moment de rapprochement, de dialogue et d’harmonie entre deux cultures, deux peuples, deux pays, deux continents, l’Afrique et l’Asie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.