ALGÉRIE
09/05/2019 15h:37 CET

FFS soupçonne le pouvoir de vouloir "instaurer une dictature"

Le Front des Forces Socialistes accuse les vrais détenteurs du pouvoir de “continuent à ruser et à multiplier ses manœuvres afin d’aboutir à l’essoufflement de la contestation populaire et pour instaurer une dictature sur les ruines de l’ancien régime qui a duré vingt temps”, écrit le parti sur son site.

Le parti dénonce “l’entêtement du pouvoir incarné par l’état Major de l’armée, qui, en plus de son recours systématique à la répression des marches pacifiques et aux intimidations contre toutes les voix discordantes, s’active à imposer une feuille de route politique à contre-courant des attentes populaires”.

Le FFS lance un appel à Gaïd Salah pour lui demander de ne pas s’impliquer dans le destin du pays. “Nous profitons de cette occasion historique pour réitérer notre appel au chef suprême des armées, de ne plus impliquer cette institution dans le destin politique du pays”.

Le parti demande aux algériens de poursuivre les manifestations afin de parvenir à une transition démocratique le plus vite possible. 

“Nous rappelons aussi notre appel aux acteurs socio-politiques et les forces vives de la nation, de redoubler les efforts afin de trouver ensemble une issue qui nous permettra de nous engager, le plus vite possible dans une vraie transition démocratique”.