TUNISIE
20/03/2018 11h:25 CET | Actualisé 20/03/2018 11h:26 CET

Fête de l'Indépendance: Le Front populaire tance la présidence de la République et boycotte la cérémonie au Palais de Carthage

"La présidence de la République a une responsabilité importante dans la mauvaise situation actuelle du pays",

Zoubeir Souissi / Reuters

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le Front Populaire a annoncé qu’il boycotterai la cérémonie organisée au Palais de Carthage par la présidence de la République pour fêter le 62ème anniversaire de l’indépendance de la Tunisie.

 

Le parti explique son refus de participer par le fait qu’il ne veut pas être témoin “des dangereux agendas qu’essaye de faire passer la présidence de la République de rétablir un régime présidentialiste et d’éliminer l’acquis démocratique issu de la révolution tunisienne”.

Par ailleurs, le Front populaire estime que “la présidence de la République a une responsabilité importante dans la mauvaise situation actuelle du pays, ce qui en fait une partie de la crise et non une partie de la solution”.

La Tunisie fête ce 20 mars le 62ème anniversaire de son indépendance. 

Le 20 mars 1956 à Paris, Tahar Ben Ammar a signé avec le ministre des Affaires étrangères français Christian Pineau, l’acte qui proclame l’indépendance de la Tunisie.

“La France reconnaît solennellement l’indépendance de la Tunisie. Il en découle (..) que le traité conclu entre la France et la Tunisie le 12 mai 1881 ne peut plus régir les rapports franco-tunisiens. (..) que celles des dispositions du 3 juin 1955 qui seraient en contradiction avec le nouveau statut de la Tunisie, État souverain et indépendant seront modifiés ou abrogées”, déclare Pineau.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.