TUNISIE
05/05/2018 11h:13 CET

Festival de Montréal « Vues D’Afrique» : Le comédien tunisien Zied Ayadi remporte le prix du meilleur acteur dans le film "Zizou

Zied Ayadi a joué dans plusieurs pièces mises en scène par Taoufik Jebali, dont “Malédiction” (2016) et “30 ans déjà”

Facebook/Ziyed Ayadi

À la suite du choix du comité de sélection de projeter le film tunisien “Zizou” de Férid Boughedir le 13 avril dernier à la cérémonie d’ouverture du 34e festival de Montréal “Vues d’Afrique”, le jury international a confirmé le choix des organisateurs en décernant lors de la cérémonie de clôture du festival le Prix du Meilleur Acteur à Zied Ayadi, le comédien principal de “Zizou”, sachant que c’est sa toute première apparition à l’écran.

Le réalisateur a découvert le jeune comédien au sein de la troupe de théâtre amateur “El Teatro studio”, créée dans le très connu espace “El Teatro” de la rue Ouled Haffouz à Tunis par le célèbre homme de théâtre Taoufik Jebali et par la communicatrice et directrice du centre Zeineb Farhat , pour dispenser une formation théâtrale sous forme de “cours du soir” à des personnes exerçant dans la vie un autre métier, fonctionnaires , de profession libérale ou également sans activité professionnelle. À ce titre, Zied Ayadi a joué dans plusieurs pièces mises en scène par Taoufik Jebali, dont “Malédiction” (2016) et “30 ans déjà” actuellement en cours de représentation. Après “Zizou”, il n’a tenu quel seul rôle au cinéma, celui de l’interprète du soldat algérien pour le prisonnier Nelson Mandela dans le film “Mandela’s Gun” de l’anglais John Ervin actuellement en tournée dans de nombreux festivals.

 

À Montréal, “Zizou” de Férid Boughedir a également décroché une mention spéciale du “Meilleur long-métrage de fiction”, le Grand prix revenant cette année au film de la Zambienne Ringano Nyoni “I am not a witch (je ne suis pas une sorcière)”.

 

Le Prix de la Meilleure Actrice a été attribué ex- æquo à la réunionnaise Christelle Richard pour « Tangente » de Julie Jouve (France–île de la Réunion) et à la palestinienne Hyam Abbass pour « À mon âge je me cache encore pour fumer » de la dramaturge algérienne Rayhana.

Le Prix du long-métrage documentaire a été attribué à «This is Congo » de Daniel Mac Cab ( République démocratique du Congo) et le prix du court-métrage documentaire à « on est tous pygmées » d’ Hélène charpentier (Gabon–France)

Le Prix de l’Organisation Internationale de la Francophonie a été attribué à la série « Oasis » de Angela Aquaréburu (Togo ) et le Prix

« Droits de la Personne » au long-métrage de fiction « Frontières » d’Apolline Traoré du Burkina Faso.

Les autres films tunisiens sélectionnés à Montréal cette année ont été le long-métrage de fiction « Al Jaïda » de Selma Baccar, le long-métrage documentaire « Tahar Cheriaa à l’ombre du baobab » de Mohamed Chalouf, le court-métrage d’animation « Briska » de Nadia Raïs, et le court-métrage de fiction « Aya » de Moufida Fadhila, cette dernière ayant par ailleurs, à l’ouverture du festival, reçu à titre personnel le Prix du Cirtef (Conseil international des Radio-Télévisions de l’Espace Francophone) pour son activité de plasticienne et de productrice-réalisatrice.

Parmi les autres long-métrage arabe sélectionnés en compétition cette année figuraient le film « Un jour pour les femmes » de l’égyptienne Kamla Abu Zekra (Grand prix du festival du cinéma africain de Khouribga en 2017 ), ainsi que le film « Al Hajjat » du marocain Mohamed Achaour projeté À Montréal en Première Internationale.

Avec une sélection de 70 films et 35 pays représentés cette année, le festival de Montréal « Vues d’Afrique » est à présent reconnu comme le plus important Festival consacré aux cinémas du continent africain et organisé hors d’Afrique.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.