MAROC
30/01/2019 12h:11 CET | Actualisé 01/04/2019 12h:50 CET

Fès: Arrestation de deux individus en possession d'une grosse quantité d'ecstasy et de rivotril

Le rivotril, un antiépileptique communément nommé “drogue du violeur”.

LoveSilhouette via Getty Images

POLICE - Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a arrêté, mardi, deux individus pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogues et de psychotropes, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les deux suspects ont été arrêtés en possession de 5.380 comprimés psychotropes et d’ecstasy, au cours de deux opérations différentes “menées sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST)”, poursuit la DGSN. 

L’un des mis en cause a été interpellé à bord d’un autocar en provenance de Tanger en possession de 3.380 comprimés d’ecstasy et du rivotril, un antiépileptique communément nommé “drogue du violeur”, précise la même source, ajoutant que la deuxième opération a été effectuée à la gare ferroviaire où une femme de 30 ans a été appréhendée en possession de 2.000 comprimés d’ecstasy.

Saisies records en 2018

Les deux suspects ont été soumis à une enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut la même source. 

Des arrestation qui ont lieu alors que les saisies d’ecstasy atteignent des records au Maroc. En novembre 2018, la police a ainsi saisi presque 500.000 comprimés d’ecstasy au port de Tanger-Med.

Ces derniers mois, plusieurs cas d’interpellation de personnes en possession de grandes quantités de rivotril ont également été signalés. Toujours en novembre dernier, un homme a été arrêté à Mohammedia avec 20.000 comprimés d’ecstasy et 1.980 de type rivotril. Quelques jours après, deux hommes ont été interceptés à bord d’un autocar à destination d’El Jadida avec, sur eux, 3600 comprimés psychotropes rivotril.