MAROC
18/08/2018 11h:42 CET

Fermeture de la Mosquée d'Al-Aqsa: La Palestine met en garde Israël

La police israélienne avait fermé plusieurs heures l'accès au lieu saint.

Ammar Awad / Reuters

PALESTINE - Le président palestinien Mahmoud Abbas a averti, vendredi, Israël des “conséquences dangereuses” de la fermeture de la mosquée d’Al-Aqsa.

“Al-Qods-Est et la mosquée d’Al-Aqsa sont une ligne rouge. Il n’y aura ni paix ni sécurité tant que celle-ci sera franchie”, a souligné le président palestinien Mahmoud Abbas dans un communiqué publié par l’agence de presse palestinienne WAFA.

“Agissement rejetés”

Les agissements israéliens “sont totalement rejetés et nous en tenons le gouvernement israélien pleinement responsable”, a ajouté le président palestinien, qui a tenu vendredi soir une réunion d’urgence pour suivre l’évolution de la situation dans la mosquée d’Al-Aqsa.

Les autorités israéliennes ont rouvert vendredi la mosquée pour les fidèles palestiniens après plusieurs heures de fermeture des suites d’une attaque présumée à l’arme blanche près de la mosquée. 

Des images vidéo publiées par le Waqf montrent des policiers lançant des grenades lacrymogènes pour disperser des Palestiniens.

Le département des Biens des Musulmans de la ville a déclaré dans un communiqué que les prières de l’aube seraient tenues à l’heure dans la mosquée.

Zone de tensions

Comme le rappelle Le Monde, l’esplanade des Mosquées est régulièrement sujette à de violentes altercations entre les Palestiniens et les autorités israéliennes.

Le 27 juillet dernier, tous les accès à l’esplanade des Mosquées, à Jerusalem, ont été fermés par la police israélienne. Une mesure prise suite à des accrochages survenus entre fidèles palestiniens et soldats israéliens, après la prière hebdomadaire.