MAROC
13/03/2019 10h:28 CET

Felicity Huffman inculpée après des pots de vin pour que sa fille entre à l'université

Elle est poursuivie par la justice américaine dans une vaste affaire de fraude à l'entrée des universités.

HELLO!
L'actrice Felicity Huffman, connue pour son rôle dans "Desperate Housewives", est accusée de fraude pour avoir payé des pots de vin pour faciliter l'entrée d'une de ses filles à l'université.

JUSTICE - La star de la série “Desperate Housewives”, Felicity Huffman, est poursuivie pour fraude par la justice américaine. L’actrice Lori Loughlin a également été inculpée ce mardi 12 mars. Les deux stars du petit écran ont été inculpées une affaire de pots de vin versés à des intermédiaires pour obtenir des places dans des universités prestigieuses pour leurs enfants.

Selon l’acte d’accusation, les deux actrices auraient payé pour faire falsifier les dossiers scolaires de leurs enfants, dont les résultats aux examens d’entrée. Des témoignages et des enregistrements de conversations téléphoniques mettent directement en cause Felicity Huffman et Lori Loughlin. Les preuves ont été présentées publiquement, et relayées par les journalistes.

“Affaire Felicity Huffman... Précisions sur l’admission de sa fille en fac en décembre 2015.”

Felicity Huffman et son mari sont accusés d’avoir versé plus de 15.000 dollars de pots de vin sous forme de dons caritatifs. Lori Loughlin et son époux sont accusés d’avoir transféré 500.000 dollars au total pour que leurs filles soient considérées comme des sportives aptes à intégrer les équipes universitaires.

 

L’escroquerie consistait en effet, toujours selon l’acte d’accusation, à faire passer leurs enfants pour des sportifs méritant leur place dans les universités les plus renommées des États-Unis, comme Yale, Stanford ou Georgetown.

“Georgetown mentionné dans l’affaire des admissions à l’université. Les inculpations fédérales communiquées dans cette escroquerie visant à aider de futurs étudiants à tricher aux examens d’entrée.”

Une fraude d’une ampleur inédite

D’après les médias américains, l’affaire concerne une quarantaine de personnes, parents fortunés et intermédiaires, ainsi que les entraîneurs sportifs des universités concernées. Ces derniers devaient faciliter l’accès aux examens d’entrées en indiquant vouloir recruter les élèves dans leurs équipes universitaires, et ce alors que la plupart n’ont jamais pratiqué de sport à haut-niveau.

Les universités elle-même ne sont pas mises en cause dans cette affaire selon les procureurs du Département de la Justice.

“Il ne peut y avoir des conditions d’accès différentes aux admissions universitaires pour les nantis, et j’ajouterai qu’il n’y aura pas de système judiciaire différent non plus.”

Selon le département de la Justice, il s’agit de la plus grande affaire de fraude universitaire jamais examinée par la justice américaine.

Cet article a initialement été publié sur Le HuffPost France.