MAROC
10/08/2018 13h:43 CET

"Feast": Du Maroc à la Malaisie, un livre de recettes monumental sur la cuisine du monde islamique

"La nourriture est unificatrice"

Anissa Helou/Facebook

CUISINE - Il y a près de 25 ans, Anissa Helou, libano-syrienne aujourd’hui âgée de 66 ans, publiait un peu par hasard un premier livre de recettes sur la cuisine libanaise. Depuis, elle a parcouru le globe et est devenue l’un des auteurs de livres de cuisine méditerranéenne et orientale les plus en vogue de ces dernières années. Dernière parution en date: “Feast: Food of the islamic world”, publié en mai 2018, véritable “bible” de la cuisine des pays islamiques. Du Maroc à la Malaisie, en passant par le Liban, l’Egypte, le Yémen, l’Iran ou encore l’Afghanistan, cette passionnée de cuisine a compilé en 500 pages 300 recettes phares de ces pays à majorité musulmane. Objectif: présenter une image positive de cette religion et de ses adeptes à travers des spécialités culinaires qui racontent leur histoire et leur culture. Entretien.

HuffPost Maroc: Comment êtes-vous devenu chef après avoir travaillé comme consultante artistique pendant de nombreuses années? 

Anissa Helou: C’était par pure coïncidence. J’avais pris un agent littéraire pour me représenter pour un livre sur la collecte d’oeuvres d’art et pendant que je dînais avec elle et un ami libanais, ils ont commencé à parler de livres de cuisine, ce qui m’a fait penser qu’il n’existait pas de bon livre de cuisine libanaise. J’ai suggéré d’en écrire un et, étonnamment, un éditeur a demandé à mon agent si elle connaissait un auteur capable d’écrire un livre sur la cuisine libanaise. Je me sentais prête à le faire, sauf qu’à ce moment-là, je ne connaissais rien à l’écriture de livres de recettes. Je pensais que ce serait rapide et facile, mais ce n’était pas le cas. Il m’a fallu trois ans pour écrire le livre mais j’ai apprécié la recherche ainsi que l’écriture et le livre a été un grand succès, alors j’ai continué.

Anissa Helou/DR

Comment vos racines libanaises influencent-elles vos recettes? 

Eh bien, c’est la première chose que j’ai écrite, et c’est une cuisine qui me tient à cœur, non seulement parce que j’ai grandi avec elle, mais aussi parce que je l’aime, tout comme des millions de personnes. Elle est très populaire au Moyen-Orient et en Occident. Je ne suis pas sûre que cela influence mes recettes mais j’adore les partager, à la fois en écrivant à ce sujet et en les préparant pour les gens. 

Qu’est-ce qui vous inspire le plus dans la cuisine? 

De bons ingrédients, des marchés alimentaires étonnants, de délicieux plats cuisinés à la maison, de la street food passionnante, des fêtes et des festivals où l’abondance de nourriture est toujours étonnante. Mais également l’histoire de la nourriture, des plats et de ceux qui les cuisinent!

Anissa Helou/DR

Qu’est-ce que la cuisine et la nourriture signifient pour vous? 

La nourriture, c’est la culture, alors j’aborde la cuisine et la nourriture d’un point de vue pratique, en recherchant des recettes délicieuses et en les perfectionnant, puis en les écrivant pour que le lecteur puisse les reproduire facilement. Et comme je recherche aussi leur histoire, les diverses influences sur une cuisine particulière, le contexte social, que ce soit anecdotique comme l’histoire familiale ou les traditions sociales, ou le contexte historique et/ou culturel, j’ajoute ces informations afin que les lecteurs ait une expérience plus riche de la nourriture lorsqu’ils lisent les recettes. 

Avez-vous visité tous les pays présentés dans ce livre et vous êtes-vous tenue à la recette originale ou y avez-vous ajouté votre propre touche? 

J’ai visité presque tous les pays sauf la Malaisie et le Sénégal si je ne me trompe pas. J’ai beaucoup voyagé et rencontré de nombreuses personnes qui étaient très généreuses, partageant leurs connaissances et parfois même leur nourriture. J’ai sélectionné les recettes sur la base d’un bon équilibre entre les classiques et les favoris personnels, ainsi que leur intérêt et leur besoin de mieux se faire connaître. Je les ai reproduites fidèlement et n’ai pas ajouté ma touche personnelle. 

Anissa Helou/DR

Comment ce livre de recettes peut-il aider à lutter contre le sentiment anti-musulmans croissant? 

La nourriture est unificatrice. Pratiquement tout le monde l’aime et beaucoup aiment aussi en parler. En écrivant sur la nourriture des pays à majorité musulmane, je voulais présenter une image positive d’une religion et de ses adeptes qui sont souvent diffamés dans la presse à cause d’Al-Qaïda en premier, et de l’Etat islamique ensuite, sans parler de la manière avec laquelle sont médiatisés de nombreux pays musulmans dans la tourmente. Et je pensais qu’en écrivant sur l’histoire de la nourriture et les riches civilisations derrière cela, j’élargirais les connaissances des gens, non seulement sur la nourriture du monde islamique mais aussi sur sa culture. J’espère que cela les encouragera à vouloir en apprendre davantage. 

Vous proposez plusieurs recettes marocaines dans ce livre. Qu’est-ce qui rend la cuisine marocaine si spéciale? 

Elle est extrêmement sophistiquée dans ses combinaisons de sucré et salé et son utilisation subtile des épices. Aussi, tous les gâteaux marocains aux amandes sont très élégants et délicats, quand on considère la finesse de la pâtisserie comme la corne de gazelle par exemple, une de mes préférées.

Anissa Helou/DR

De toutes les cuisines du monde musulman, laquelle est votre préférée? 

Je dirais syrienne/libanaise, marocaine et persane. Cela dit, j’aime aussi tous les différents biryanis (plats typiques du sous-continent indien, ndlr), et les plats merveilleux du golfe Persique. En fait, j’aime à peu près toutes les recettes du livre et j’adore la variété que j’ai pu offrir dans ce volume.

Quel est votre plat préféré et lequel aimez-vous le moins? 

J’adore les nouilles, de tous les types, et je n’aime pas trop la mulukhiyeh, mais la plupart des gens l’adorent. J’ai donc inclus une recette dans le livre. 

Quel ingrédient particulier peut être utilisé quotidiennement pour améliorer un plat? 

Du jus de citron, de l’huile d’olive extra vierge, et des herbes fraîches!

Anissa Helou/DR