MAROC
18/07/2019 12h:25 CET

Faycal Fajr s'exprime après la sortie prématurée de l'équipe nationale de la CAN

Notamment sur l'affaire Hamdallah.

FOOTBALL - Une dizaine de jours après la grande déception des Marocains, le 5 juillet dernier, jour où l’équipe nationale a été éliminée de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui se déroule actuellement en Égypte, Faycal Fajr s’est exprimé sur son compte instagram. Élément incontournable de la sélection marocaine, il a donné ses impressions sur l’élimination prématurée de l’équipe sans oublier d’évoquer au passage les rumeurs concernant sa relation avec le joueur ayant quitté le camp d’entraînement des Lions de l’Atlas quelques jours avant la CAN, Abderrazak Hamadallah.

Le joueur du Stade Malherbe Caen (Ligue 2) a publié un long message pour dire à quel point “une déception est toujours difficile à surmonter, surtout quand il s’agit d’une compétition de cette envergure”. Un sentiment toujours présent, affirme-t-il: “l’amour que j’ai pour mon pays est indescriptible, je suis toujours à son service quoi qu’il arrive car il passe en priorité, toujours prêt à faire les concessions pour le bien du groupe”.

 

Concernant l’affaire Abderrazak Hamdallah, le joueur a expliqué qu’il s’agit d’une rumeur qui a pris beaucoup d’ampleur. “Je voulais m’exprimer au sujet d’un problème survenu lors des matchs de préparations, qui m’a profondément touché. Ce ‘problème’ n’était en réalité qu’un tissu de mensonge”, écrit-il. Et de préciser: “J’ai dû prendre sur moi, encaisser les sifflets, les insultes et les critiques négatives qui défilaient sur la toile. Un problème entièrement faux, faussé par quelques presses mal renseignées ou mal intentionnées alors que je n’ai rien fait du tout, et n’ai causé aucun tord à qui que ce soit”. Le joueur tient à rappeler: “J’aime mon staff, mes coéquipiers sans exception”.

Alors pourquoi ce silence? Le Lion de l’Atlas explique qu’il voulait en parler depuis “un mois maintenant”, précisant avoir maintenu le silence au nom de l’estime qu’il a pour l’équipe et le pays: “garder le silence pour l’amour du drapeau. Dima Maghreb”.

Rappelons qu’avant la CAN, Faycal Fajr a été considéré comme principale cause du départ de Hamdallah à cause du penalty du match amical entre le Maroc et la Gambie où le natif de Safi avait demandé à Fajr de tirer le penalty, mais le joueur avait refusé, avant de le rater.