TUNISIE
25/09/2018 18h:19 CET

Fashion Week Paris: Christian Dior mène la danse

Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la marque de luxe, s’est inspirée de la danse contemporaine pour sa collection de prêt-à-porter printemps été 2019.

Adrien Dirand

FASHION SHOW. Le défilé Christian Dior s’est tenu à l’hippodrome de Longchamp, en plein cœur du bois de Boulogne. Après l’artiste Niki de Saint Phalle, c’est au tour de la chorégraphe Sharon Eyal d’être la muse de la collection été 2019.

 

Dans une ambiance lumineuse très scénique - d’ordinaire les shows sont éclairés au maximum pour permettre aux invités de mieux voir les mannequins - des pétales de roses clairs tombent en pluie. Sharon Eyal apparait, bientôt suivie d’un danseur puis de sa troupe. Ils accompagnent le défilé des mannequins dont les frêles silhouettes évoquent celles des danseuses.

ADRIEN DIRAND

 

Le show est constitué de robes fluides, style Empire, épousant les lignes du corps. Elles sont déclinées dans une infinité de tons nude ou neutres (blancs, dégradés de sable, kaki clair…). Dans ce vestiaire délicat, on note la résurgence du noir, en version monacale.

Dior
Dior

 

Soutien-gorge couleur chair, bodys transparents, cache-cœurs, jupes à volants, leggings, longs tutus, mousseline plissée, jeux de transparence grâce aux résilles, tulles, dentelles, guipures… L’esthétique de la danseuse, d’Isadora Duncan à Pina Bausch est ici réunie, jusqu’aux chaussures, composées de rubans tressés et talons en plexiglas transparent, et aux coiffes, façon bandeau, conçues par Stephen Jones.

Dior
Dior
Dior

 

À travers les jeans blancs tie and dye, les denims bleus brodés, les motifs floraux et les broderies dites « ethniques » ils subsistent des restes du goût prononcé de Maria Grazia Chiuri pour les années soixante-dix et les looks street.

Dior
Dior
Dior

 

Un style d’ailleurs présent en force dans l’assistance composée de stars comme Blake Lively.

Dior
Dior

 

Nous retrouvons également ses vestes, à la coupe stricte, portées sur des jupes transparentes et ses robes légères, légèrement cintrées à la taille, très Second Empire, nanties d’un béret. Une allure qui est devenue la signature de Maria Grazia Chiuri pour Christian Dior. « Ce n’est pas une question de perfection du corps, mais de souplesse, de force du mouvement » affirme la styliste qui trouve ici un langage universel pour exprimer la femme. À n’en point douter, cette féminité, qui s’inscrit dans des valeurs d’exigence, de discipline et d’excellence, va donner le ton d’une saison printemps été 2019 marquée par la mesure. Let’s dance?

Dior
Dior
Dior
Dior

 

Voir la vidéo du défilé en cliquant ici.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.