19/03/2018 18h:37 CET | Actualisé 20/03/2018 12h:05 CET

"Expo en gares", l'exposition itinérante qui détaille l'avancement des projets de l'ONCF

En ce moment à Casablanca, et jusqu'au 25 mai 2018 en passant par Rabat, Meknès, Tanger, Marrakech...

ullstein bild via Getty Images

EXPOSITION - L’ONCF et le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau organisent “Expo en Gares”, une série d’expositions qui s’invitent dans les gares du Maroc, pour permettre aux usagers de suivre l’avancement des travaux et des grands projets ferroviaires en cours. L’exposition, à découvrir en ce moment et jusqu’au 23 mars à Casa Port, sillonnera par la suite 9 autres gares du royaume, jusqu’au 25 mai 2018. 

DR

À travers des nombreuse photos, l’objectif est de partager avec le public l’envergure des projets ferroviaires entrepris et les retombées attendues de ce vaste chantier à ciel ouvert, de Tanger à Marrakech, en passant par Rabat et Meknès. “Expo en Gares” sera l’occasion pour les milliers d’usagers qui empruntent le réseau ferroviaire chaque jour de suivre de près l’avancement des travaux et les étapes franchies de chaque infrastructures.

Les expositions s’attarderont également sur les efforts fournis par les cheminots pour réaliser les travaux au quotidien, et les contraintes qu’ils rencontrent parfois dans la réalisation de ces projets: perturbation du trafic, limitation des vitesses, ou encore rallongement des temps de parcours qui engendrent souvent des retards sur les lignes. 

Parmi les projets en cours de l’ONCF, le renforcement de l’axe Casablanca-Kenitra est à 95% fini, le doublement complet de la ligne Casablanca – Marrakech, pour des gains en capacités et en temps de parcours est à un état d’avancement de 85%. Pour ce qui est de la tant attendue ligne à Grande Vitesse reliant Tanger à Casablanca, les travaux sont à 96% finis. 

Dès leur mise en service courant 2018, les nouvelles infrastructures de l’ONCF promettent d’améliorer, voire de métamorphoser l’offre ferroviaire, de renforcer la sécurité, d’améliorer la qualité de service et de rapprocher les villes entre elles. L’ONCF espère par ailleurs que ses nouveaux projets auront un impact sur le développement d’un écosystème autour du ferroviaire, tout en dynamisant les activités des entreprises marocaines et contribuant à la création d’emplois durables.