TUNISIE
12/01/2019 11h:57 CET

Explosion rue de Trévise: Des habitants de l'immeuble témoignent

L'explosion a détruit une boulangerie située au 6 rue de Trévise.

 

PARIS - “Il ne reste plus rien”. La rue de Trévise dans le 9eme arrondissement de Paris a été ce samedi 12 janvier le théâtre d’une violente explosion qui a fait plusieurs blessés. L’immeuble situé au numéro 6 de la rue a été “soufflé”, comme le raconte une habitante au micro du HuffPost.

“Il y avait une très grande odeur de gaz dans tout l’immeuble, les voisins ont appelé les pompiers et 10 minutes après tout a explosé”, nous a confié Imène, visiblement sous le choc. “Notre appartement est soufflé, la salle de bain est un trou béant, les murs sont écroulés. Je suis sortie par un trou qui a été créé dans ma chambre”, explique-t-elle

Plusieurs familles de l’immeuble ont également été évacuées dans des conditions délicates. “Je dormais et j’ai été réveillée par l’effet de souffle”, raconte ainsi Claire Sallavuard à l’AFP. “Toutes les fenêtres de l’appartement ont explosé, toutes les portes qui étaient ouvertes sont sorties de leurs gonds, pour sortir de la chambre j’ai dû marcher sur la porte, les enfants étaient paniqués, ils ne pouvaient pas sortir de leur chambre”, précise-t-elle.

“Le plafond m’est tombé sur la tête”, raconte au HuffPost Arpie, qui habite dans l’immeuble depuis 1978. ”Énorme soufflement, du verre cassé partout. Les pompiers nous ont fait descendre au premier étage, mais on ne pouvait pas aller plus loin à cause de la fumée et du feu dans la cage d’escalier. On nous a évacués avec une échelle par la fenêtre”, explique-t-elle dans notre vidéo en tête d’article.

 

“C’est un carnage”

Sans donner de chiffres précis, Christophe Castaner a évoqué un peu avant 11h un “bilan lourd”. La boulangerie était fermée au moment des faits, mais “des gens étaient dans la rue”, a-t-il indiqué depuis le ministère de l’Intérieur.

Les vitres des commerces et des maisons alentour ont été soufflées par l’explosion. Un journaliste de BFMTV, résidant à “quelques numéros de la boulangerie”, a indiqué que les fenêtres de son appartement avait été soufflées. “J’ai été réveillé par une très très forte explosion pour découvrir que l’effet de souffle avait détruit la plupart des fenêtres de mon appartement, y compris du côté cour, et avait aussi enfoncé la porte de mon appartement”, rapporte Maxime Daridan. Selon lui, les pompiers étaient “vraisemblablement” déjà là “avant que l’explosion ne se produise”.

“D’un coup j’ai entendu cette explosion, j’ai entendu des gens dans le bâtiment hurler. J’ai vu qu’il y avait des vitres explosées. (...) Il y a un théâtre dans notre bâtiment qui a été soufflé, il y a des résidents qui sont dans des chambres où les vitres ont été soufflées. C’est un carnage”, a confié à BFMTV Kylian, qui réside au numéro 14 de la rue dans un foyer.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.