ALGÉRIE
08/10/2019 17h:02 CET | Actualisé 08/10/2019 17h:23 CET

Exploration et production des hydrocarbures: Discussions entre Sonatrach et le géant russe LukOil sur un renforcement de leur coopération

Reuters
An employee stands near the headquarter of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia

Des responsables de Sonatrach ont rencontré, la semaine passée à Moscou, les responsables du géant pétrolier russe, LukOil, en marge du Forum des pays exportateurs de gaz. Des discussions ont porté sur le renforcement de la coopération en matière d’exploration et de production des hydrocarbures, a-t-on appris auprès de sources internes. 

Le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi et le vice-président de la compagnie pétrolière nationale, Salah Mekmouhe, ont rencontré leurs homologues russes, respectivement Vagit Alekperov et Pavel Zdanov. 

Ces discussions, auxquelles ont également pris part des représentants de l’ambassade algérienne en Russie, ont porté sur le renforcement des relations entre Sonatrach et LukOil en Algérie. Les deux responsables de Sonatrach susnommés ont fait part de leur stratégie pour renforcer la position mondiale de la compagnie nationale en bénéficiant de l’expérience technologique de LukOil. 

La compagnie russe étudie quant à elle la possibilité de s’installer en Afrique du Nord, en Algérie notamment, “une région stable et aux enjeux économiques et stratégiques”, notamment après les attaques de drones survenues en Arabie Saoudite, poursuit la même source. 

En 2006, alors que Chakib Khelil était ministre de l’Energie et Mohamed Meziane P-DG de Sonatrach, les deux compagnies ont signé un accord de coopération dans l’exploration et le développement des hydrocarbures, gaz et pétrole, ainsi que dans le raffinage et la commercialisation et l’échange d’expériences.

Le groupe pétrolier russe avait prévu d’ouvrir une représentation à Alger, en Algérie, “pays hautement prioritaire dans sa stratégie d’expansion à l’international”, avait-il fait savoir dans un communiqué, repris par les médias. 

LukOil n’a eu de cesse depuis cette date à exprimer son intérêt pour le marché algérien, en faisant part de ses intentions de “participer aux appels d’offres pour le développement des champs de pétrole en Algérie. Son intérêt est porté aussi bien pour les projets on-shore que pour ceux de l’off-shore”, avait déclaré M. Novak à l’issue de ses entretiens avec l’ex-ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, en marge des travaux de la 8e session de la commission mixte algéro-russe, en 2017

La même source rajoute que la relation bilatérale entre LukOil et Sonatrach devrait, cette fois-ci, passer au niveau supérieur, grâce notamment au “tandem “Hachichi et Mekmouche qui affichent une vision et une stratégie large”.