ALGÉRIE
08/11/2018 15h:04 CET

Europe de l'Ouest : Les moins de 30 ans en moins confiance dans les médias que les plateformes numériques

Les 18-29 ans “lisent rarement la presse écrite” et considèrent souvent les titres de journaux établis “comme leur principale source d’informations”.

tomazl via Getty Images

Une étude menée par Pew Research Center dans huit pays d’Europe occidentale a conclu que les adultes âgés de 18 à 29 ans sont “environ deux fois plus susceptibles de recevoir les informations en ligne que par la télévision” et ont également tendance ”à être plus critiques que les adultes plus âgés à l’égard des performances et de la couverture des grands problèmes par les médias classique”.

Si les personnes de tous âges en Europe occidentale “attachent de l’importance à la place des médias dans la société”, les plus jeunes (moins de 30 ans) “ont moins confiance dans les médias d’information”. Les 18-29 ans “lisent rarement la presse écrite” et considèrent souvent les titres de journaux établis “comme leur principale source d’informations”.

L’étude de Pew Research Center (PRC) concernant “les médias et les identités politiques” a été menée dans huit pays : Danemark, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni. Elle a ciblé trois groupes d’âges : 18-29 ans, 30-49 ans et les plus de 50 ans.

“Dans cinq des huit pays sondés (France, UK, Espagne, Danemark, et Italie), les jeunes adultes (18 - 29 ans), ont moins tendance à faire confiance aux médias que les plus de 50 ans”. Alors que dans six pays les moins de 30 ans attribuent aux médias, par rapport plus de 50 ans, “une note inférieure dans au moins trois des cinq domaines de performance mesurés”.

L’étude révèle aussi que les moins de 30 ans “sont presque deux fois plus susceptibles de recevoir des informations en ligne que de la télévision”. Les chiffres obtenus lors de l’enquête pour cette catégorie d’âge contrastent fortement avec ceux des plus de 50 ans pour qui la télévision est la principale source d’information.

Ainsi chez les moins de 30 ans, environ 73% s’informent sur le Net, contre 38% pour la télévision, 33% pour la radio, et 12% sur la presse écrite (format papier). Chez les plus de 50 ans, pour s’informer la télévision arrive en tête avec 87%, contre 57% pour la radio, 48% online, et 39% via les journaux. C’est la tranche d’âge des 30 - 49 ans qui réduit l’écart de consommation d’informations sur les deux (principales) plates-formes, avec 61% d’informations en provenance de la télévision et 68% en ligne, contre 56% sur la radio et 22% via la presse écrite. Et dans les trois catégories, la consommation d’information dans la presse écrite arrive toujours en dernier par rapport aux trois autres supports.

Unanimité chez les anglais pour la BBC

Dans les huit pays étudiés “le plus grand attrait du numérique chez les jeunes adultes et de la télévision chez les plus âgés est uniforme”. “La majorité des 18-29 ans reçoit quotidiennement des informations en ligne”, et environ “deux fois plus de chances de recevoir des nouvelles par le biais des médias sociaux que ceux âgés de 50 ans et plus”.

Si les Européens de moins de 30 ans lisent peu les informations sur la presse écrite, ils affirment tout de même faire confiance à certain titre de journaux. “Ce qui donne à penser que leur consommation d’informations est plus susceptible de se faire via les sites Web de journaux ou les réseaux sociaux”, indique PRC.

En France, chez les moins de 30 ans c’est Le Monde qui arrive en tête (20%) suivi de Facebook (11%). Chez les 30-49 ans la première source d’information c’est BFM (17%) suivie de TF1. Alors que pour les plus de 50 ans, c’est France TV et TF1 pour respectivement 17% et 11%.