ALGÉRIE
22/05/2018 11h:31 CET

Etude: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

Le questionnaire a relevé qu’il fallait diriger 10 % des énergies renouvelables hors réseau électrique au profit des logements ruraux par la création de toits à panneaux solaires.

WangAnQi via Getty Images
Panneaux photovoltaïque Espagne. 

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a affirmé lundi à Guelma qu’une étude, réalisée par les services de son département avec des experts étranges sur les besoins des wilayas en énergies renouvelables, a montré que 60 % de ces énergies devraient être dirigés vers le secteur agricole.

L’étude, qui s’était basée sur un questionnaire adressé aux walis avec l’implication de cadres d’entreprises et instances publiques à l’échelle nationale, a montré que les petits agriculteurs constituaient la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres, a précisé la ministre au second et dernier jour de sa visite dans la wilaya, lors de l’inauguration d’une forêt récréative dans la commune de Bouchegouf, à El-Meksmia.

Le questionnaire a relevé qu’il fallait diriger 10 % des énergies renouvelables hors réseau électrique au profit des logements ruraux par la création de toits à panneaux solaires, a ajouté la ministre qui a souligné que conformément aux conclusions de l’étude, “il sera procédé à la généralisation de l’éclairage public par énergie renouvelables à 1.540 communes du pays”.

Répondant à des questions de journalistes, la ministre a affirmé l’impossibilité de gérer les ordures domestiques de l’habitat collectif par le système des vide-ordures qu’elle a qualifié “d’incompatibles avec le mode de consommation de la société algérienne produisant des déchets hétérogènes impossibles à collecter dans un immeuble”.

Elle a également ajouté que la majorité des vide-ordures des anciens immeubles, devenus des lieux de prolifération de rongeurs et insectes, a été fermée.

La ministre a en outre inspecté le Centre d’enfouissement technique (CET) des ordures ménagères de Bougragar, dans la commune de Héliopolis, et le chantier d’une Maison de l’environnement, dans la forêt des pins au centre-ville de Guelma. Elle a également lancé une opération de tri sélectif à la cité Tahar Kahdour et visité une exposition au centre des loisirs scientifiques Salah Boubnider.

Mme Zerouati a terminé sa visite par la pose de la première pierre d’un complexe de production de chauffe-bains fonctionnant à l’énergie solaire dans la commune d’Oued Feragha.

La ministre avait entamé sa visite dans la wilaya dimanche soir et présidé une rencontre avec le mouvement associatif activant dans le domaine de l’environnement. Elle a appelé les participants à contribuer au succès de la stratégie de son département en diffusant les comportements positifs envers l’environnement.