TUNISIE
27/03/2018 10h:19 CET | Actualisé 27/03/2018 20h:16 CET

Êtes-vous prêt(e) à porter le foulard pour suivre la mode?

Bien plus que le collier de chien ou les cuissardes, le foulard est l’accessoire qui fâche. Il est le sujet de nombreux articles polémiques, controverses voire invectives.

Le fichu, noué autour du cou, est le nouveau must have des collections automne-hiver2018/2019. De quoi tordre le cou aux aprioris vestimentaires.

Studio Pierre / Neith Nyer

 

MODE - Bien plus que le collier de chien ou les cuissardes, le foulard est l’accessoire qui fâche. Il est le sujet de nombreux articles polémiques, controverses voire invectives. Au point que ça en devient lassant… Est-il possible de se coiffer d’un foulard, littéralement ”écharpe ou carré de soie et coton, porté autour du cou ou noué autour de la tête”, façon Grace Kelly, Audrey Hepburn ou Brigitte Bardot, ci-dessous dans le film “La vérité” dans lequel elle est juste sublime, sans être cataloguée? La question se pose.

 

Même s’il revêt encore de nombreuses connotations religieuses qui - il faut bien le reconnaître - plombent le débat, le foulard fait partie de l’histoire de la mode internationale. De Pucci à Hermès, en passant par Versace…, il est une alternative extrêmement féminine au bonnet, chapeau ou écharpe pour se protéger de la brise. Pour faire évoluer ce débat anxiogène, les créateurs de mode, parmi les plus avant-gardistes, s’en emparent et lui redonnent la grâce toute simple d’un artifice de beauté. Rien de plus, rien de moins. Avec la candeur que lui confère son âge, la nouvelle génération (Neith Nyer, Le Studio Pierre…) opère un come back du fichu, article légèrement désuet et donc hautement fashionisable (action de remettre au goût du jour ce qui ne l’est plus). Neith Nyer s’amuse même à en faire porter aux hommes.

A post shared by Neith Nyer (@neithnyer) on

 

Mais ils ne sont pas les seuls! Des directeurs artistiques aussi prestigieux qu’Alessandro Michele pour Gucci ou Demna Gvasalia pour Balenciaga surfent sur la vague rétro pour renouveler le genre et opérer un retour en grâce de cet éternel féminin, avec la force de frappe que l’on peut imaginer.

Gucci ©,Pixel Formula
Gucci ©,Pixel Formula
Balenciaga

 

Rien de religieux derrière tout ça. Juste un doigt de création, un brin de vintage et, pourquoi pas?, le souhait d’en découdre avec la discrimination par le foulard pour brouiller les pistes d’esthétiques et d’usages qui ont largement fait leur temps.

Neith Nyer
Neith Nyer
Neith Nyer
Le Studio Pierre
Le Studio Pierre
Le Studio Pierre

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.