TUNISIE
26/06/2018 17h:24 CET

Êtes-vous addicts au tabac? L'addictologue Fares Mili vous donne des solutions pour y remédier

Le tabagisme n'est pas une fatalité.

nikkytok via Getty Images

7000 enfants de moins de 14 ans et un million 866 mille personnes de 15 ans et plus, consomment du tabac de façon quotidienne en Tunisie, selon une récente étude du guide The Tobacco Atlas, un partenariat entre l’American Cancer Society et l’organisation scientifique Vital StrategPlus d’un tiers des hommes adultes en Tunisie fument régulièrement.

Ces données illustrent l’ampleur de l’addiction au tabac en Tunisie, mais est-ce une fatalité? Peut-on s’en sortir? Pour en savoir plus, le HuffPost Tunisie est allé à la rencontre de Fares Mili, addictologue, pneumologue et président de la Société tunisienne de la tabacologie et de comportements d’addiction. 

Qu’est ce que l’addiction?

“L’addiction est quand on consomme une substance de manière effrénée, compulsive et quotidienne. S’ajoute le fait qu’on ne peut pas s’en débarrasser même si on le veut”, explique l’addictologue. 

Cette addiction est à la fois physique (besoin de nicotine) et psychologique. Pour pouvoir arrêter définitivement le tabac, il faut régler ces deux aspects et non pas l’un uniquement, insiste Fares Mili. 

Pour y parvenir, il conseille des thérapies comportementales mais aussi des méthodes alternatives. (vidéo ci-dessous)

 

Selon The Tobacco Atlasle tabagisme coûterait à l’État tunisien près de 1274 millions de dinars par an, entre dépenses de santé et perte de productivité suite à une maladie et à un décès prématuré. Alors quelle politiques publiques sont prises pour y remédier? Le président de la Société tunisienne de la tabacologie et de comportements d’addiction évoque le programme de lutte anti-tabac initié depuis 2009 qui a commencé à produire des résultats mais qui a connu un relâchement depuis 2011. Le docteur souligne qu’un projet de loi émanant du comité national de lutte anti-tabac est en gestation, avec des mesures plus sévères concernant l’interdiction de fumer dans les espaces publics, la vente aux mineurs, etc. 

En attendant l’application de la loi existante sur l’aménagement d’un espace non-fumeur dans les espaces publics, le tabagisme passif continue de tuer: “Sur les près de 7 millions de décès liés au tabagisme dans le monde, près de 900 mille sont des non-fumeurs mais exposés à la fumée du tabac”, avertit Fares Mili. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.