MAROC
25/06/2018 12h:35 CET

État-Unis: suite au dépôt de bacon devant une mosquée, les habitants de Rochester affichent leur solidarité avec la communauté musulmane

Messages de soutien, pancartes prônant la tolérance, et chants étaient au rendez-vous pour dénoncer la haine.

Abc 6 News

SOLIDARITÉ - Les musulmans de Rochester aux États-Unis ont eu une mauvaise surprise en se rendant à la mosquée la mosquée Abubakr Al-Seddiq au matin du samedi 23 juin. Du bacon avait été déposé à l’entrée ainsi que dans le parking de la mosquée. Pour dénoncer l’acte islamophobe, plus de 80 habitants de la ville du Minnesota, avec notamment la présence du maire, se sont réunis en solidarité avec le centre islamique dans un sit-in silencieux dimanche 24 juin à partir de 6h30, rapporte le journal local Post Bulletin.

Messages de soutien, pancartes prônant la tolérance, et chants étaient au rendez-vous lors de ce sit-in organisé devant la mosquée. Le café mitoyen a quant à lui montré son soutien en offrant, tout au long de la journée, du café aux manifestants pacifistes qui portaient des bracelets verts pour afficher leur soutien.

“Nous avons atteint un point dans cette communauté où les bonnes personnes doivent réagir et faire face à la haine”, déclare le propriétaire du café, Patrick Phelan, au Post Bulletin.

Pour le fondateur de Rochester for Justice, Kamau Wilkins, ce sit-in est d’abord une “mesure d’action préventive”. “Les petits actes de haine sont moins susceptibles de se produire s’il y a une forte réaction contre eux”, a-t-il déclaré au journal local.

Une idée que partage le directeur exécutif du Conseil de la diversité à Rochester, Dee Sabol pour qui le sit-in est une réaction “plus forte que l’action qui l’a stimulée”.

“Lorsque des petits actes comme ceux-là [poser du bacon devant la mosquée, ndlr] arrivent dans notre communauté, il est facile de se dire “Et alors?”, mais ce sont ces petits actes qui repoussent les populations et qui nous font du mal en tant que communauté”, explique Sabol au journal local.

Possible crime de haine

Le Conseil des relations américano-islamiques du Minnesota a appelé les autorités à enquêter sur cette “tentative de profanation religieuse” en tant que possible crime de haine, selon Post Bulletin.

La demande du Conseil a été entendue puisqu’une enquête policière a été ouverte pour déterminer le motif des personnes derrière ce geste.

Si cette fois-ci les coupables ont choisi d’utiliser de la viande de porc, d’autres avaient eu recours à des mesures beaucoup plus violentes. En 2017, une mosquée située à Bloomington, une autre ville du Minnesota, avait été la cible d’une explosion qui avait réveillé tout le voisinage. La police avait retrouvé alors sur les lieux du crime des composants d’une bombe artisanale.