MAROC
04/06/2019 12h:24 CET

EST-WAC: Comment va se dérouler la réunion du comité exécutif d’urgence de la CAF

Tenue aujourd'hui à Paris, la réunion doit statuer sur le sort de la finale retour de la Ligue des champions d’Afrique.

FETHI BELAID via Getty Images
Les joueurs du WAC refusant de poursuivre le match, après un but qui leur a été refusé sans consultation de la VAR, défaillante ce soir-là d’après les arbitres. Après plus d’une heure d’interruption, l’arbitre siffle finalement la fin de la rencontre qui se solde par la victoire de l’ES Tunis, pour la seconde année consécutive.
 

FOOTBALL – Une décision très attendue. La réunion du comité exécutif d’urgence de la Confédération africaine de football (CAF), convoquée suite à la finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique entre le WAC de Casablanca et l’Espérance de Tunis (EST), a débuté ce mardi 4 juin à Paris avec la participation d’une délégation marocaine composée de responsables de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et de l’équipe casablancaise.

Au cours de cette réunion, les participants vont “débattre des issues réglementaires à réserver à cette rencontre”, rappelle la MAP.

“Suite aux événements survenus lors du match EST/WAC comptant pour la finale retour TOTAL CAF Champions League 2018/2019 et après l’arrêt du match, le président de la CAF M. Ahmad Ahmad décide de provoquer un Comité exécutif d’urgence le 4 juin pour débattre des issus réglementaires à réserver à cette rencontre”, indiquait un communiqué laconique de la CAF publié dans la nuit après le match. 

Avant le début effectif de la réunion d’urgence consacrée à la finale retour EST-WAC, le comité exécutif de la CAF a tenu une séance dont l’ordre du jour comportait des allocutions des présidents de la CAF et des Unions zonales. Entre autres questions abordées, après une intervention du président de la FIFA, Gianni Infantino, figurait une présentation de l’état d’avancement de la 39ème Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Egypte 2019, étaient également au programme. 

La délégation marocaine à cette réunion était conduite par Fouzi Lekjaa, président de la FRMF et composée de Said Naciri, président du bureau dirigeant du Wydad Casablanca, Hamza El Hajoui, vice-président de la Fédération, Tarek Najm, son Secrétaire général, et Mohamed Makrouf, Conseiller de M. Lekjaa et responsable communication à la Fédération.

Pour la réunion d’urgence, seuls les membres du comité exécutif étaient admis à y participer conformément aux règlements de l’instance sportive africaine. Le président de la FRMF, en sa qualité de 3ème vice-président de la CAF, devrait se retirer de la réunion à l’énoncé de la décision devant la sanctionner, au même titre d’ailleurs que le président de la Fédération tunisienne de football, apprend la MAP auprès de la délégation marocaine.

Au moment où se tenait la réunion du comité exécutif de la CAF dans un grand palace parisien, des dizaines de supporters wydadis revêtant le maillot de leur équipe et brandissant le fanion et les bannières s’étaient mobilisés à l’extérieur de l’édifice pour lui témoigner leur solidarité et réclamer que justice lui soit rendue. 

Pour rappel, comme nous le confiait hier une source proche du dossier à notre rédaction, la FRMF compte demander la programmation d’une nouvelle finale en terrain neutre, voire de reconnaître d’emblée le Wydad de Casablanca champion de la compétition: “Il y a deux solutions: soit nous faire rejouer la finale sur un terrain neutre, soit nous déclarer vainqueurs de la compétition. Nous devons demander le maximum”, nous a-t-elle ainsi affirmé. 

Une finale retour surréaliste 

Lors de la finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique, disputé vendredi dernier au stade olympique de Radès (banlieue de Tunis), l’arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama, a refusé d’accorder le but égalisateur du WAC inscrit par Walid Karti à la 59ème minute pour un supposé hors-jeu sans qu’il y ait possibilité de recourir à la VAR défaillante pour en confirmer la parfaite régularité. 

Les joueurs du WAC, alors mené au score (1-0) suite à un but marqué à la 41ème minute par Youssef Belaili, refusent de poursuivre le match. Après plus d’une heure d’interruption, l’arbitre siffle finalement la fin de la rencontre et proclame l’EST vainqueur de la compétition. 

En finale aller, les deux équipes avaient fait match nul 1-1 à Rabat.