ALGÉRIE
14/02/2019 12h:30 CET

Essais nucléaires en Algérie: La France appelée à assumer sa responsabilité

Archive

Lors du Forum du quotidien El-Moudjahid, organisé à l’occasion du 59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie, le président de l’association du 13 février 1960, El-Hamel Bounaama a appelé à la nécessaire “prise en charge immédiate et sérieuse des déchets résultant de ces essais nucléaires”, soulignant que “cette responsabilité incombe à la France qui garde toujours les cartes de ces essais”.

M Bounaama a également demandé à la France de prendre en charge  “des études scientifiques” pour déterminer la liste des pathologies induites par ces explosions, afin de permettre aux médecins de chercher les thérapies appropriées.

Deux autre personnalités sont intervenus lors du Forum consacré aux essais nucléaires français menés dans le sud algérien. Si l’historien Zeghidi Mohamed Lahcene, les juge comme les “plus importantes qu’a connues le monde”,  l’avocate Fatma Zohra Benbraham dénonce un “crime contre l’humanité qui demeure imprescriptible”, et  “demande des comptes à la France suivant les cadres juridiques et les us internationaux”.

A la fin des années 50, la France décide de faire du Sahara algérien et de sa population un champ pour ces essais. La première explosion a lieu dans la région de Reggane le 13 février 1960, par l’explosion d’une bombe d’une puissance cinq fois plus puissante que celle lancée sur Hiroshima, selon les experts.