MAROC
11/11/2018 17h:00 CET

Espagne: Deux migrants marocains retrouvés morts dans une embarcation sur les côtes andalouses

15 Marocains, dont des mineurs, se trouvaient à bord de ce bateau en provenance de Fnideq.

Joseba Etxaburu / Reuters
Des migrants clandestins aperçus dans le détroit de Gibraltar près de Tarifa (sud de l'Espagne), en juillet 2018.

IMMIGRATION - Un petit bateau pneumatique à bord duquel se trouvaient quinze migrants marocains, dont des mineurs, a accosté samedi 10 novembre en début d’après-midi sur la plage de Vélez-Málaga en Andalousie (sud de l’Espagne). Deux migrants étaient décédés.

Selon le média espagnol ABC, l’embarcation a été repérée par des pêcheurs qui ont averti les services de secours. Parmi les 15 personnes qui voyageaient dans ce bateau à moteur, cinq ont fui, dont le skipper et le pilote du bateau, huit ont été retrouvées et prises en charge et les corps des deux migrants morts ont été déposés à l’institut médical légal. Selon la Croix Rouge, ils sont morts d’hypothermie.

Parmi les huit personnes retrouvées se trouvaient deux mineurs qui ont été transférés au centre pour enfants de Torremolinos. Six autres migrants se trouvent dans les locaux de la police du commissariat de Vélez-Málaga, selon Diario Sur.

À la dérive depuis trois jours

Les premiers à aider les survivants restés sur la plage étaient deux femmes et un homme qui pêchaient avec leur chien. 

“Quand ils ont touché la terre, ils se sont jetés hors du bateau et ils ne savaient plus où aller, ils ne pouvaient même pas marcher. Ils nous ont dit qu’ils étaient sur le bateau - un petit bateau pneumatique mesurant à peine quatre mètres de long avec un moteur hors-bord - depuis mercredi dernier, lorsqu’ils sont partis du nord du Maroc. Apparemment, ils sont tous originaires de Casablanca”, a expliqué l’un des pêcheurs à Diario Sur

“L’un d’eux ne voulait pas quitter le bateau parce que deux corps se trouvaient à bord et quand je me suis approché pour l’aider il est parti, mais ils l’ont rattrapé sur la route”, a encore déclaré le pêcheur.

Du hachisch retrouvé à bord du bateau

Selon les médias espagnols, 6 kilos de pollen de hachisch ont été retrouvés dans un sac à dos à bord de l’embarcation. La drogue pourrait avoir voyagé avec les migrants mais appartenir au pilote et au skipper du bateau.

Selon les enquêtes menées par la police nationale, le bateau est parti avec 15 Marocains depuis les côtes de Fnideq, dans la province de Tétouan au nord du Maroc, près de la frontière avec l’enclave espagnole de Sebta.

Ils sont partis à 2 heures du matin dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. Leur intention était de débarquer près de Marbella, mais les marées les ont déviés vers l’est, où ils ont débarqué à plus de 80 kilomètres de la destination prévue.

Jusqu’à présent, cette année, le nombre de migrants ayant atteint les côtes de la région de Malaga a doublé par rapport à la même période en 2017, avec plus de 4.000 personnes, rappelle Diario Sur.