MAROC
09/01/2019 14h:52 CET | Actualisé 09/01/2019 14h:55 CET

Arrestation de 8 passeurs de migrants et trafiquants de drogue entre le Maroc et l'Espagne

Ils seraient responsables de l’arrivée de plus de 500 migrants en Espagne depuis le mois d'août 2018.

Police nationale espagnole

MIGRATION - La police nationale espagnole d’Almería a démantelé un réseau de passeurs qui agissait entre le Maroc et l’Espagne. Les 8 hommes suspectés d’être impliqués dans le réseau auraient également profité des trajets pour mettre en place un trafic de drogue, rapporte la police nationale dans un communiqué

“Le réseau était chargé du recrutement et de l’hébergement des immigrés, de la collecte de l’argent ainsi que de l’obtention des bateaux et des pilotes, profitant également de la sortie d’embarcations du Maroc pour le trafic de stupéfiants”, souligne la police. Depuis le mois d’août 2018, ils seraient responsables de l’arrivée de plus de 500 migrants, “généralement d’origine maghrébine” sur les côtes andalouses de Cadix et Almería.

“Le montant requis par le réseau pour chaque voyage variait entre 1.800 et 2.000 euros par personne, ce qui donnait un avantage économique approximatif de 25.000 euros environ par navire affrété”, précise la police nationale. Une fois arrivés en Espagne, les migrants étaient transportés dans des camions loués pour l’occasion, “entassés à l’arrière de ces véhicules”. 

Les 8 individus arrêtés sont soupçonnés “d’avoir commis des crimes contre les droits des citoyens étrangers et contre la santé publique”. Trois d’entre eux ont été placés en détention préventive, dont le plus haut responsable du réseau.