MAROC
12/06/2019 14h:25 CET

Espagne: 268 contrats pour les ouvrières saisonnières marocaines pour la récolte des fraises

L'Espagne tente de répondre à la demande toujours plus forte des entreprises locales.

ABDELHAK SENNA via Getty Images

EMPLOI - L’Espagne toujours en recherche de plus de main d’oeuvre. Pour faire face au manque de personnel agricole, la province de Ségovie, dans le sud du pays, a offert des contrats de travail à 268 des 20.000 saisonnières marocaines parties cette année en Espagne, rapporte El Norte de Castilla.

Ces embauches, en hausse de 35% cette année par rapport à 2018, répondent à un besoin des entreprises en main d’oeuvre en dehors des périodes durant lesquelles les saisonnières sont largement présentes (de février à mai), précise le journal ibérique. 

Ces cueilleuses seront ainsi appelées de juin à août et de septembre à décembre, saisons durant lesquelles leurs logements et voyages seront pris en charge par leurs employeurs, rapporte la même source. Des postes pourvus dans les villes de Fuente el Olmo de Fuentidueña, Chañe, Navalmanzano, San Martín et Mudrián.

20.000 ouvrières agricoles 

Cette année près de 20.000 Marocaines se sont rendues en Espagne dans le cadre d’une convention avec le Maroc, soit 7.500 nouvelles recrues. 

Le recrutement avait été ouvert à la fin du mois de décembre. Les candidates devaient avoir entre 25 et 45 ans, être en bonne santé, avoir une expérience dans le domaine agricole et habiter dans le milieu rural. Pour la première fois, les femmes célibataires pouvaient également se porter candidates.

L’an dernier, la campagne a été marquée par des accusations d’agressions sexuelles dont auraient été victimes des ouvrières marocaines, dans les fermes agricoles à Huelva. Des accusation suite auxquelles “des mesures ont par ailleurs été prises pour améliorer leur quotidien”, rapporte le média espagnol Huelva Información