MAROC
06/01/2019 11h:05 CET

Espagne: 186 migrants en provenance du Maroc secourus samedi 5 janvier

Tous d'origine subsaharienne, ils étaient partis des côtes marocaines dans trois bateaux différents.

Agencia EFE
Ils sont arrivés à minuit au port d'Almeria.

SAUVETAGE - L’année 2019 commence comme l’année 2018: la mer Méditerranée reste le théâtre de drames et de sauvetages de candidats à l’immigration qui cherchent à fuir la misère pour l’Europe. Ce 5 janvier, les équipes espagnoles de sauvetage maritime, Salvamento Maritimo, sont une nouvelle fois venues en aide à des migrants partis des côtes marocaines. Ils ont été débarqués au port d’Almeria, en Espagne. 

Ils étaient 186, tous d’origine subsaharienne et occupaient trois bateaux différents. Vers minuit, ils ont été débarqués dans les installations portuaires de la capitale d’Almeria et assistés par des volontaires de la Croix-Rouge avant d’être mis à la disposition de la police nationale, rapporte l’agence de presse espagnole EFE.

“Vers 11h50, le bateau de pêche ‘El Secre’ a informé le centre de coordination qu’il avait sauvé de ‘nombreuses’ personnes d’un bateau. Lors de sa recherche, le ‘Guardamar Concepción Arenal’ est parti et, vers 14 heures, il avait déjà récupéré les 59 occupants de ce bateau, dont quatre femmes”, souligne EFE.

A la même heure, “El Secre” est alerté par la découverte d’un deuxième bateau. Le “Guardamar Concepción Arenal” a sauvé les 97 migrants qui se trouvaient à bord, dont 14 femmes et trois enfants. Le dernier sauvetage a eu lieu un peu plus tard. “Un troisième bateau a été secouru avec 30 personnes à bord”, ajoute l’agence de presse espagnole.

Agencia EFE
Parmi eux, des femmes et des enfants.

L’Espagne est la porte d’entrée principale sur le continent européen pour les migrants, depuis que l’Italie a durci sa politique d’accueil migratoire. D’après la Commission espagnole pour l’aide aux réfugiés (CEAR), au moins 769 migrants sont morts cette année en essayant d’atteindre les côtes espagnoles par voie maritime. Le chiffre le plus élevé pour le pays européen depuis 2006.

Parmi ces migrants, de nombreux Subshariens mais aussi des Marocains. Récemment, les corps de 18 des 23 migrants marocains morts noyés le 5 novembre dernier près de la plage de Barbate, dans la province de Cadix (sud de l’Espagne), ont été rapatriés au Maroc.