MAROC
28/12/2018 14h:24 CET

Espace Schengen: entrée en vigueur de nouvelles règles renforçant la sécurité aux frontières

Dorénavant, les autorités nationales ont l’obligation de créer un signalement dans le SIS pour toutes les affaires liées à des infractions terroristes.

stormwatch153 via Getty Images

SÉCURITÉ - De nouvelles règles renforçant la sécurité au sein et aux frontières de l’espace Schengen sont entrées en vigueur ce vendredi 28 décembre, indique la Commission européenne. Elles visent à améliorer le système d’information Schengen (SIS), par lequel 26 des 28 États membres de l’Union-Européenne (l’Irlande et Chypre n’y sont pas encore connectés) et 4 pays associés (Suisse, Norvège, Liechtenstein et Islande) partagent des données de sécurité.

Elles permettront ainsi d’aider les garde-frontières à mieux surveiller qui franchit les frontières de l’UE, de faciliter l’arrestation des criminels dangereux et des terroristes. Elles permettront également le renforcement de la prévention en ce qui concerne les enfants disparus et les personnes ayant besoin d’une protection, conformément aux nouvelles règles sur la protection des données.

Le renforcement des signalements

Dorénavant, les autorités nationales ont l’obligation de créer un signalement dans le SIS pour toutes les affaires liées à des infractions terroristes. D’ici à la fin de 2019, les États membres seront également tenus d’informer Europol des signalements de réponses positives liés au terrorisme, ce qui facilitera les rapprochements à l’échelle européenne.

En ce qui concerne les enfants disparus et les personnes ayant besoin d’une protection, les autorités nationales seront en mesure d’introduire des signalements préventifs pour les personnes qui ont besoin d’une protection, en plus des signalements existants de personnes disparues.

Selon le commissaire européen chargé de l’union de la sécurité, Julian King, la nouvelle obligation de créer des signalements dans le SIS “contribuera à rendre l’Europe plus sûre - notamment lorsqu’il s’agit de lutter contre le terrorisme - dans le cadre d’un effort plus général en vue d’intensifier le partage d’informations et de faire collaborer plus efficacement nos systèmes d’information”.

Le SIS est le système de partage d’informations le plus largement utilisé en Europe pour la gestion de la sécurité et des frontières. Consulté pas moins de 5 milliards de fois en 2017 par les autorités nationales, il contient actuellement près de 79 millions d’enregistrements.