LES BLOGS
21/02/2016 13h:50 CET | Actualisé 21/02/2017 06h:12 CET

Tu sais que tu as raté ton entretien d'embauche quand...

EMPLOI - Etape incontournable du monde du travail, l'entretien d'embauche est souvent vécu comme un moment de stress lors duquel aucune faille n'est tolérée.

Youtube

EMPLOI - Etape incontournable du monde du travail, l'entretien d'embauche est souvent vécu comme un moment de stress lors duquel aucune faille n'est tolérée. Entre le directeur des ressources humaines qui soulève des questions-pièges auxquelles vous ne savez pas répondre et votre manque d'assurance, certains signes sur la qualité (ou pas) de votre entretien ne trompent pas.

Ton rendez-vous est marocain: Que ce soit ton réveil qui n'a pas sonné ou que tu sois coincé dans les bouchons du boulevard Zerktouni, tu sais déjà que tu as enfreint la première règle d'un entretien, à savoir la ponctualité.

Tes habits sont froissés: Alors que ton interlocuteur est tiré à quatre épingles, toi tu n'as pas eu le temps de repasser ta chemise qui ressemble étrangement aux rides de ta voisine. Une première impression qui aura ta peau.

Tu oublies ton CV dans le taxi: Alors que tu étais en train de te taper la discussion avec moul' taxi entre deux réflexions sur l'existentialisme, tu as oublié l'existence de ton CV. Résultat: tu débarques à ton entretien les mains vides, prêt à improviser ton parcours. Freestyle jusqu'au bout.

Tu en sais autant sur l'entreprise que Choumicha sur la politique: "Pourquoi avez-vous choisi notre entreprise?" est la question qu'il ne faut pas te poser. Tu n'as pas eu le temps de "Googler" les informations de l'entreprise avant l'entretien, tu ne connais donc ni son histoire, ni ses produits et encore moins son chiffre d'affaire. Tout ce que tu connaîtras après ça, c'est le mot "chômeur".

Tu n'es pas "weld flane": Le PDG de la société n'est ni ton oncle, ni le copain de ton père ni l'un de tes multiples cousins éloignés. Tu comprends déjà à travers le regard désinvolte de ton recruteur sur ton CV que c'est cuit. Tu n'as pas le nom de famille qui va.

Tu regardes ta montre toutes les cinq minutes: Si tu gesticules dans tous les sens et que tu regardes ta montre comme si tu avais peur de rater un épisode de "Nayda f Douar", ton recruteur va automatiquement sentir ton total désintérêt pour ce poste qui te glissera entre les mains.

Tu t'intéresses plus aux avantages sociaux qu'au poste: Ce qui est pire que passer pour un incompétent, c'est passer pour un profiteur. Si au bout de cinq minutes d'entretien tu commences à poser des questions sur le salaire, les congés ou encore les horaires sans avoir valorisé tes atouts, tu fais perdre à ton interlocuteur toute envie d'en savoir plus sur toi.

Tu n'as plus aucune nouvelle de ton recruteur: A coup sûr, tu sais que tu ne seras pas embauché. Il est donc inutile de vérifier ta boîte mail cinq fois par heure ou rester accroché à ton téléphone. Si au bout d'une semaine tu n'as pas de nouvelles, c'est que tu n'as pas plu à ton recruteur. Même l'eau de "zemzem" de ta grand-mère n'aura pas suffit à te porter chance.

LIRE AUSSI:
Galerie photo Les pires erreurs de langage corporel en entretien (selon CareerBuilder) Voyez les images