LES BLOGS
10/12/2018 18h:53 CET | Actualisé 10/12/2018 18h:55 CET

Entre Ala Chebbi, K2rhym et Borhen Bsaies, quelle fête pour les Droits humains!

“L’information” trône à la Une au côté de l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA). Ne vous-en offusquez pas!

10 décembre 2018, le vent souffle violemment au même rythme que les rafales d’ “infos” aussitôt lancées, aussitôt démenties. Un lundi, cela a toujours un air mélancolique, ce lundi l’est encore plus: grisaille oblige! Et c’est surtout quand on commence la journée sur une histoire d’une idylle fracassée d’un couple médiatique... Aie! Ça fait mal!

Nos figures célèbres à nous, ce sont des stars de la télé et de parfaites inconnues qui leurs servent de fiancées, puis deviennent chroniqueuses, actrices, animatrices...peu importe, elles deviennent célèbres, arpentant avec leurs robes à paillettes les tapis rouges et les événements mondains.

Revenons à notre histoire affligeante: L’animateur, c’est Ala Chebbi, il aurait rompu avec sa jeune fiancée après un échange de déclarations d’amour à coup de sorties médiatiques et de pinceau de “harkous” (henné traditionnel). Une rumeur qui sonne comme un cataclysme.

“L’information” trône à la Une au côté de l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA). Ne vous-en offusquez pas! L’actualité d’Ala Chebbi est aussi vitale pour les Tunisiens. Après tout, n’est-ce pas lui le confident de leurs histoires les plus sordides! Pour rassurer ces Tunisiens, inquiets de ne pas trouver une oreille à leur écoute (à vrai dire les millions d’oreilles qui les écoutent attentivement à la radio et à la télé), Ala Chebbi a pris la peine de démentir publiquement sa séparation avec sa fiancée. Cela fait un deuxième article. Pauvres rédacteurs web, à qui cela fait encore plus de matière à refourguer. Peu importe, on est soulagé. Les deux tourtereaux s’aiment toujours, ça promet plus d’articles et de clics!

Mais ne laissez pas Ala Chebbi vous détourner de l’autre information du jour. Non, il ne s’agit de l’appel de la Ligue tunisienne des Droits de l’Homme de bannir les tests anaux, ni des Droits Humains à l’occasion du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, c’est encore une autre idylle et pas des moindres: Karim Gharbi, alias K2rhym est en couple avec Nesrine Ben Ali, et c’est sérieux. C’est son avocat, le très médiatique Mounir Ben Salha, qui le dit, très sérieusement, en taguant dans sa publication sur Facebook, Ala Chebbi, Hedi Zaiem, Samir El Wafi et Borhène Bssaies. On ignore pourquoi ce dernier est tagué. S’agit-il d’une erreur? Ben Salha aurait-il peut-être voulu le féliciter pour la grâce que lui a accordée le Président de la République?

 

Si l’information sur la grâce accordée à Borhene Bsaies s’est répandu comme une trainée de poudre, elle a coïncidé avec la décoration de deux militants pour les droits humains et opposants à Ben Ali, Mokhtar Trifi et Khameis Chammari. Quel symbole en cette journée de célébration des Droits Humains!

Le soleil ne s’est pas encore couché, mais on est déjà dans l’obscurité en ce lundi 10 décembre 2018 et c’est le tremplin de rumeurs! Trop de ragots, trop de Ben Ali, entre sa fille et son ancien fervent défenseur. Un trop pour un rien, pour un néant politico-médiatique désespérant. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.