TUNISIE
25/09/2018 10h:17 CET | Actualisé 25/09/2018 10h:19 CET

Ennahdha nie avoir demandé la rupture de ses relations avec le président de la République

“Nous n’avons pas demandé cela. Nous sommes pour la poursuite du consensus" a affirmé Imed Khemiri

Anadolu Agency via Getty Images

“Nous ne sommes pas en rupture avec la président de la République” a affirmé, mardi, le porte-parole du parti Ennahdha Imed Khemiri sur les ondes de la radio Express Fm démentant ainsi les propos tenus par Béji Caid Essebsi lors d’une interview accordée à la chaine El Hiwar Ettounsi, lundi.

“Nous n’avons pas demandé cela. Nous sommes pour la poursuite du consensus. Nous pensons que le consensus est une valeur nationale sur lequel notre pays a pu compter pour sortir de la crise politique” a-t-il ajouté avant de nuancer: “Le consensus ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur tout les points. Nos visions peuvent parfois être différentes”.

Alors que le président de la République avait pointé du doigt -à demi-mots- l’implication d’Ennahdha dans la situation politique actuelle du pays, Imed Khemiri précise qu’Ennahdha n’a pas demandé seul le maintien du chef du gouvernement: “Concernant la demande de stabilité gouvernementale, Ennahdha n’est pas isolé (...) Nous n’étions pas seuls à prendre cette position, il y a avait aussi El Massar, l’Initiative (El Moubadara), l’UTAP et même l’UPL”.

“Nous ne sommes pas ceux qui ont demandé la rupture a-t-il répété avant d’ajouter: “Nous sommes pour un dialogue perpétuel. Nous considérons le dialogue comme un outil pour sortir des crises politiques”.

Revenant sur la situation du parti Nidaa Tounes, en proie à de nombreuses démissions, le porte-parole d’Ennahdha affirme: “Nous ne sommes pas partie prenante au conflit interne au sein de Nidaa Tounes (...) Nous sommes soucieux de l’unité de Nidaa Tounes parce que son unité est utile à la démocratie et à la transition démocratique” a-t-il conclu.

Lundi, en marge d’une interview accordée à la chaine El Hiwar Ettounsi, le président de la République Béji Caid Essebsi avait annoncé la rupture des relations avec Ennahdha.

“La relation entre Béji Caid Essebsi et Ennahdha est terminée depuis la semaine dernière. C’est Ennahdha qui l’a demandé” avait affirmé Béji Caid Essebsi, sans donner plus de précisions.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.