TUNISIE
09/10/2019 17h:04 CET

Ennahdha a dépassé de 40% le seuil autorisé des dépenses dans la circonscription de Tunis 1 selon I Watch

L'ONG a épinglé le mouvement Ennahdha

ANIS MILI via Getty Images

L’organisation I Watch, la branche tunisienne de Transparency International a fait savoir dans son rapport préliminaire concernant l’observation du financement de la campagne des élections législatives de 2019, que le mouvement Ennahdha a dépassé de 40 pourcent le seuil autorisé des dépenses dans la circonscription de Tunis 1.

Selon les estimations de I watch, Ennahdha a dépensé la somme de 117 297 mille dinars alors que le seuil autorisé des dépenses électorales dans la circonscription en question est de 83 784 mille dinars.

La directrice des programmes au sein de l’organisation, Yosra Mkaddem a indiqué que I watch a procédé au choix de 8 listes partisanes et de coalition (mouvement Ennahdha, Au cœur de la Tunisie, Courant Démocrate, Parti Destourien Libre, Aich Tounsi, Al Badil Ettounsi et Nidaa Tounes) dans 8 circonscriptions électorales à savoir Tunis 1, Tunis 2, Sfax 1, Sfax 2, le Kef, Sousse, Bizerte et Gafsa.

Elle a également souligné lors d’une conférence de presse tenue mercredi à Tunis que le rapport reste préliminaire en attendant de présenter un rapport final et détaillé sur l’opération électorale. Mkaddem a fait observer également que les autres listes qui étaient en lice dans les 8 circonscriptions électorales n’ont pas dépassé le seuil autorisé des dépenses électorales.

Pour sa part Afif Jwili, membre de I watch a précisé que le choix des listes en compétition a été fait sur la base de leur poids politique dans ces circonscriptions, de leur représentativité dans toutes les circonscriptions électorales, ainsi que de leur capacité à mobiliser les ressources financières et humaines durant la période électorale.

L’observation du financement des campagnes législatives comporte les réunions publiques, l’utilisation des moyens de l’Etat, les marchés hebdomadaires et le porte à porte. Cependant, les campagnes menées virtuellement sur les réseaux sociaux ou encore la publicité politique dans certaines chaines de télévision ne font pas partie du travail d’observation de I Watch.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.