10/07/2019 15h:20 CET | Actualisé 10/07/2019 15h:20 CET

Énergie solaire: Masen lance un appel à pré-qualification relatif à la centrale Noor Midelt II

Cet appel intervient après l’adjudication de la centrale Noor Midelt I.

MASEN

ÉNERGIE - L’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) vient de lancer un appel à pré-qualification (RfQ) relatif à la deuxième centrale du complexe solaire Noor Midelt (Noor Midelt II).

Cet appel de pré-qualification, qui s’inscrit dans le cadre du développement du complexe solaire Noor Midelt, et après l’adjudication de la centrale Noor Midelt I au consortium EDF Renouvelables, Masdar et Green of Africa, constitue la première étape du processus de sélection du partenaire privé en charge de la conception, du financement, de la construction, de l’exploitation et de la maintenance d’une centrale solaire avec stockage, indique un communiqué de Masen.

Et d’ajouter que Noor Midelt II mettra en compétition l’ensemble des technologies solaires avec stockage mature, notamment le photovoltaïque (PV) et le solaire thermodynamique (CSP) associés aux différentes technologies de stockage thermique ou batterie. Le but en sera d’assurer une puissance stable injectée dans le réseau de 190 MW pendant les heures de pointe et 230 MW environ, en journée.

“L’innovation est un des vecteurs fondamentaux qui animent l’action de Masen”, a souligné le PDG de Masen, Mustapha Bakkoury, ajoutant que “l’hybridation entre le CSP et le PV dans le cadre de la centrale Noor Midelt I, qui a permis de réduire considérablement le prix du kilowattheure, en est une illustration”.

“Aujourd’hui, dans le cadre de Noor Midelt II, nous poursuivons notre quête d’optimisation et souhaitons tirer pleinement profit des dernières évolutions technologiques qu’offre le marché, notamment dans le stockage d’énergie, afin d’améliorer davantage les rendements et les coûts de nos projets”, a-t-il ajouté.

La centrale Noor Midelt II permettra d’élargir le champ technologique en donnant la possibilité aux développeurs privés de proposer des configurations optimales combinant le PV, le CSP, le stockage thermique, ou les batteries électriques, poursuit le communiqué. La même source relève que les entreprises intéressées par ce projet sont invitées à télécharger le document de pré-qualification. La date limite de remise des offres relatives à la pré-qualification du Projet Noor Midelt II est fixée au lundi 16 septembre 2019 à 10h00, heure marocaine.

La construction de cette centrale solaire s’inscrit dans la stratégie du Maroc d’atteindre, à l’horizon 2030, un mix électrique dont 52% est d’origine renouvelable. A fin 2018, 1.215 MW sont en exploitation dans l’éolien, 1.770 MW dans l’hydraulique et plus de 700 MW dans le solaire.