MAROC
01/12/2018 12h:56 CET | Actualisé 01/12/2018 13h:04 CET

En marge du G20, l'étrange échange entre Emmanuel Macron et MBS

"Vous ne m'écoutez jamais".

Capture écran

INTERNATIONAL - Le moment saisi par les caméras est aussi tendu qu’étrange. En marge du G20, qui s’est ouvert hier à Buenos Aires, le président français, Emmanuel Macron et le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane, dit MBS, partagent des propos dans un aparté en anglais, visage fermé pour le premier, sourire affiché pour le second. 

“Ne vous inquiétez pas”, peut-on entendre dans la bouche de MBS, grâce aux images qui circulent sur les réseaux sociaux et différents médias. “Mais je m’inquiète. Je suis inquiet. Je vous l’ai dit”, répond Emmanuel Macron, ajoutant “vous ne m’écoutez jamais”, avant de poursuivre ses propos en serrant les lèvres et en donnant le dos à la caméra. “Bien sûr, je vous écoute”, répond le prince saoudien, continuant de se montrer souriant. “Je suis un homme de parole”, dit encore Macron, sans que l’on puisse saisir l’intégralité de l’échange, les propos des deux hommes étant atténués par le bruit ambiant et les annonces diffusés par les haut-parleurs durant le sommet.

Les passages audibles dans la video Macron MBS incluent:

Macron: Je suis inquiet... Je vous l’ai dit... Vous ne m’écoutez jamais... car je vous ai dit que c’était une opportunité pour vous. 

MBS: C’est OK, je peux le gérer 

La vidéo a également été relayée par le directeur de cabinet de MBS, Bader Al Asaker. Un choix que certains observateurs analysent comme une tentative de prouver au monde que le prince héritier est absous aux yeux de la communauté internationale et de ses dirigeants, à l’heure de sa première sortie hors de son pays après l’affaire Khashoggi. 

Au coeur de l’échange? L’affaire Khashoggi, affirment nos confrères du HuffPost UK. Entre autres objectifs de cette rencontre, le souhait des Européens “d’associer des experts internationaux à l’enquête” sur l’assassinat de Jamal Khashoggi et “la nécessité d’une solution politique au Yémen”, rapporte la présidence française citée par le quotidien Libération.

“L’Élysée a confirmé que le chef de l’État avait discuté avec le prince Ben Salman pendant quelques minutes”, rapporte pour sa part Le Monde. Il a souhaité aller au devant pour avoir une discussion très franche et ferme sur deux points”, rapporte un conseiller du président cité par le quotidien français, indiquant qu’il s’agissait d’un “aparté très bref” et surtout pas d’une “rencontre bilatérale”.

Cet échange froid contraste avec l’échange ultra chaleureux survenu peu auparavant entre MBS et le président russe Vladimir Poutine. Les deux hommes se sont salués d’une énergique poignée de mains et ont affiché des sourires et des regards complices, sur une vidéo devenue, elle aussi, virale sur les réseaux sociaux.