MAROC
22/03/2019 15h:55 CET

En Espagne, un Marocain accusé de trafic de drogue sauve une femme de la noyade

“Les Marocains sont vraiment des hommes.”

Capture d'écran

INSOLITE - Une personne âgée qui se promenait sur la marina de Puerto Banus à Marbella, dans le sud de l’Espagne, est tombée à l’eau le 17 mars dernier, manquant de se noyer. El Hossain El Haddad, un Marocain de 43 ans qui marchait lui aussi sur le quai, n’a pas hésité longtemps avant de se déshabiller et de se jeter à l’eau pour venir en aide à la femme, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous:

Cette dernière, une Espagnole, était tombée en regardant les bateaux amarrés et n’arrivait pas à sortir, ne trouvant pas d’échelle à proximité et ayant du mal à rester à flot, rapporte le quotidien local Diario SurEl Hossain a alors réussi à l’amener vers le pont d’un navire sur lequel elle s’est hissée en attendant les secours qui sont arrivés quelques minutes après.

Il y avait beaucoup de monde à Puerto Banus mais personne n’a décidé de se jeter à l’eau, souligne Diario Sur, et les amis d’El Hossain ont été surpris de voir qu’il commençait à se déshabiller. “Comme je suis un peu potelé, je pensais que les vêtements deviendraient lourds quand je serai mouillé et ne me laisseraient pas bien bouger”, a-t-il expliqué. Lorsqu’il a réussi à amener la femme à bord du bateau, les personnes rassemblées sur le quai ont applaudi le sauveteur.

Dans la vidéo, on peut entendre une femme témoin de la scène parler en darija et dire: “le pauvre, il a jeté ses vêtements, il a tout jeté”, avant d’ajouter au moment des applaudissements: “les Marocains sont vraiment des hommes”. 

Libéré sous caution

Cette belle histoire de sauvetage aurait pu s’arrêter là mais il se trouve que le “héros” est accusé de trafic de drogue. Il est actuellement en liberté sous caution après avoir été arrêté en même temps que l’homme pour lequel il travaillait, un homme en situation de handicap dont il s’occupait et qui s’est révélé être le chef d’un réseau de narcotrafiquants, indique la même source.

“Lorsque la police l’a arrêté chez lui, ils m’ont aussi emmené, même si je n’avais rien à voir”, assure le Marocain. Son patron est mort en prison et sa femme a payé la caution de El Hossain, qui réside maintenant à Madrid avec des membres de sa famille et est tenu de se présenter devant le tribunal le 1er et le 15 de chaque mois jusqu’à la tenue du procès, précise le quotidien espagnol.

Bien qu’il ait agi spontanément, El Hossain espère que son intervention l’aidera à surmonter sa situation judiciaire difficile et qu’il pourra retourner au Maroc pour voir sa femme et ses quatre enfants, car pour le moment il lui est interdit de quitter l’Espagne, conclut le journal espagnol.