MAROC
05/11/2018 18h:12 CET

Emploi des personnes handicapées: Les députés demandent à El Othmani de respecter le quota de 7%

Le diplômés chômeurs malvoyants menacent de reprendre leurs protestations.

PJD.ma

EMPLOI - Chose promise, chose due. Les présidents des groupes et groupements parlementaires de la Chambre des représentants ont rencontré le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, ce lundi. Une réunion qui s’est tenue à leur demande, précise une information relayée par le site web du PJD.ma.

Et cette demande trouve sa légitimité dans un engagement. Les présidents des groupes et groupements parlementaires avaient, en effet, réussi à convaincre les diplômés chômeurs malvoyants de lever leur sit-in observé sur le toit du département de la Famille suite à la chute mortelle d’un des manifestants, Saber El Haloui. Mais la réussite de cette médiation avait été scellée à la condition de soutenir la revendication de ces grévistes à commencer par le respect du quota de leur intégration dans la fonction publique qui est de 7%. 

Mais une semaine après cette médiation, la coordination des diplômés chômeurs malvoyants a menacé de reprendre sa démarche protestataire. Et pour cause, le contenu du Projet de loi de finances (PLF 2019) exposé au Parlement par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, ne respecte pas ce quota. Au volet emploi, le PLF 2019 prévoit 25.458 postes budgétaires, dont 200 pour les personnes handicapées, ainsi que 15.000 postes de contractuels pour le secteur de l’éducation nationale.

Réagissant au PLF 2019, la coordination avait exprimé son regret “que seuls 200 postes budgétaires seront consacrés aux personnes en situation de handicap, soit uniquement 0,7% du total et non 7% comme le prévoit la loi”. Et de préciser que cette annonce du gouvernement est bien loin “des promesses et garanties données aux manifestants et selon lesquelles plus de 1.400 postes seraient alloués à cette catégorie”. 

Promesse, les députés veulent tenir la leur. Ils sont venus faire des propositions au chef du gouvernement pour mettre en place des mesures permettant de respecter ce quota par la voie de concours. El Othmani devra leur donner une réponse dans les prochains jours.