MAROC
20/06/2018 17h:34 CET

Maroc-Portugal: Emotion et colère chez Hervé Renard et Mehdi Benatia

Des larmes amères.

FOOTBALL - Ce sont des larmes amères qui ont coulé sur les joues d’Hervé Renard. Juste après la défaite du Maroc face au Portugal (1-0) ce mercredi 20 juin lors de la phase de groupe de la Coupe du monde en Russie, le sélectionneur des Lions de l’Atlas s’est exprimé quelques secondes devant les caméras.

Renard dénonce l’arbitrage

“Il faut féliciter tout le public et puis tous les joueurs, parce qu’ils ont été fantastiques” a indiqué Hervé Renard, visiblement très ému, avant de lâcher avant de sortir du champ de la caméra: “il faut juste regarder le corner, le numéro 3 (Pepe, ndlr), et puis tout est dit”.

L’entraîneur de l’équipe nationale fait ici allusion à la main du joueur portugais à la fin du match (85e minute), qui n’a pas été sifflée par l’arbitre, à qui Hervé Renard demandait pourtant une vérification par arbitrage vidéo. Le Maroc a ainsi manqué un penalty dont il aurait dû bénéficier, selon le technicien français.

“On a fait 90 minutes de grande qualité”

Même fierté et même colère chez le capitaine de l’équipe, Mehdi Benatia, qui a déclaré à l’issue du match que les Lions de l’Atlas avaient “vraiment à coeur” de montrer aux supporters marocains ce dont ils étaient capables de faire, “de leur montrer notre fierté d’être là aujourd’hui et de pouvoir les représenter, et je pense qu’on a fait 90 minutes de grande qualité”, a-t-il estimé.

Le footballeur de 31 ans a cependant profité de son passage devant les caméras pour régler ses comptes avec “certaines personnes proches” de l’équipe, qui leur avaient “déjà tourné le dos” après le match disputé contre l’Iran vendredi dernier, dans lequel le Maroc s’est incliné (1-0) après avoir marqué contre son camp.

“Certaines personnes proches de nous, je le dis et je le répète, pensaient qu’on était devenus des enfants gâtés depuis la qualification à la Coupe du monde, qu’on ne méritait pas d’être là”, lance-t-il, énervé. “On voulait leur montrer à tous ces gens-là, tous ces guignols, de quoi on était capables (...). On n’est peut-être pas les meilleurs du monde mais on a beaucoup de coeur”, conclut-il.

Les Lions de l’Atlas, qui ont perdu face à la Seleçao après un but de Cristiano Ronaldo marqué à la 4e minute, devront encore affronter l’Espagne le 25 juin prochain. Ils sont cependant éliminés à ce stade de la compétition mondiale.