MAROC
30/09/2019 14h:37 CET

Elon Musk a dévoilé la fusée de SpaceX pour coloniser Mars

Le prototype de Starship, MK1, permettra d'envoyer jusqu'à 100 personnes dans l'espace et sera entièrement réutilisable.

ESPACE - “C’est, je crois, la chose la plus inspirante que j’ai jamais vue”. C’est ce qu’a déclaré samedi 28 septembre Elon Musk en présentant le prototype de Starship, le futur vaisseau spatial géant de SpaceX.

Si le projet réussit, ce sera la plus grande fusée jamais construite, avec 118 mètres de long et 9 de large. La partie présentée, Starship MK1, mesure 50 mètres. Le lanceur “Super-heavy”, qui propulsera le vaisseau spatial en dehors de l’atmosphère, mesurera lui 68 mètres.

Tous les éléments de la fusée seront réutilisables et les vaisseaux Starship pourront être ravitaillés en orbite, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

On connaît le fonctionnement théorique depuis déjà quelques mois, mais cette présentation a permis de voir un peu mieux le prototype Starship MK1. Elle a eu lieu à l’occasion du 11e anniversaire du premier lancement réussi de la première fusée de SpaceX, Falcon 1. La différence de taille est assez notable.

Le vaisseau Starship et le lanceur Super-Heavy seront tous deux propulsés par de nouveaux moteurs, les Raptors, testés récemment. Il pourra y en avoir jusqu’à 6 pour le vaisseau et 37 pour le lanceur.

Elon Musk a précisé que les prototypes vont dans les mois à venir effectuer des tests à 20 km de hauteur, puis qu’une première mise en orbite devrait avoir lieu dans les 6 mois. Le milliardaire évoque même des vols habités d’ici un an, précise Space.com.

La Nasa voit rouge

Le fondateur de SpaceX en a également profité pour rappeler que le projet Starship n’accapare pas plus de 5% des ressources de la société. Il était interrogé sur ce sujet, car un peu plus tôt, le patron de la Nasa Jim Bridenstine avait taclé SpaceX en rappelant les nombreux retards du vaisseau habitable Crew Dragon.

Celui-ci a été commandé par l’agence américaine pour emmener des astronautes à bord de la Station spatiale internationale. “J’espère voir le même niveau d’enthousiasme sur les investissements payés par les contribuables américains. Il est temps de tenir ses promesses”, avait-il déclaré dans un message sur Twitter. Jusque là, Elon Musk a plutôt tenu ses promesses. Mais jamais à l’heure.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.