MAROC
28/05/2019 17h:00 CET | Actualisé 29/05/2019 12h:29 CET

Élections Européennes: Voici pour qui ont voté les Français du Maroc

Grand vainqueur: l'abstention.

ABDELHAK SENNA via Getty Images
Archives/ Elections présidentielles françaises de 2012.

ÉLECTIONS - Dimanche, les habitants de l’Union Européenne étaient appelés aux urnes pour voter pour leurs représentants au Parlement européen. Si dans l’Hexagone, l’extrême droite, avec la liste soutenue par le Rassemblement national, “Prenez le pouvoir”, est arrivée en tête des suffrages, avec 23,3% de voix, les Français du Maroc ont, à Casablanca, Marrakech et Rabat, fortement plébiscités celle soutenue par le parti présidentielle (LREM) et le Modem, la liste “Renaissance”, même si le réel vainqueur reste l’abstention. Des résultats pour l’instant “provisoires dans l’attente de la validation de la commission nationale de recensement des votes”, comme le précisent les services consulaires sur leurs sites.

Ainsi à Casablanca, il n’y a eu que 3.323 votants sur 16.028 inscrits, soit une participation d’à peine 20,7%. Parmi eux 41,17% ont choisi la liste de Natalie Loiseau, “Renaissance, soutenue par la République en Marche, le Modem et ses partenaires”. En deuxième position, loin derrière, on retrouve “Europe Ecologie” avec 14,65% des suffrages. “La France Insoumise” clôture le trio de tête avec 8,40% des voix.

Un trio bien différent de celui observé dans les résultats généraux. Ainsi à Casablanca, la liste du Rassemblement national n’est arrivée qu’en 6e place avec 5,61% des voix, derrière la liste de l’Union de la Droite et du Centre (6,88%) et celle des Socialistes (6,78%).

Le RN en seconde position à Marrakech et Agadir

À Marrakech en revanche, le Rassemblement national a été le deuxième parti en terme de voix. En effet presque autant de ressortissants ont voté pour le parti d’extrême droite à Marrakech (173) qu’à Casablanca (177).

Marrakech a aussi connu une forte abstention puisque seulement 22,89% des ressortissants français de la ville sont allés aux urnes, soit 1.339 personnes, sur 5.850 personnes inscrites.

Comme à Casablanca, la liste LREM-Modem est arrivée largement en tête avec 39,54% des suffrages, suivie par le Rassemblement national (13,26%) et l’“Alliance de la Droite et Centre” des Républicains (12,03%). Ces derniers dépassent d’une voix à peine la liste d’Europe Ecologie (156 voix).

Mais c’est à Agadir que le parti de Marine Le Pen a accompli sa plus importante percée. En effet, la liste du RN y est aussi arrivée en seconde place avec pas moins de 20,05% des votes, soit 174 personnes. LREM est pour sa part toujours en tête avec 33,06% des votes, soit 287 votants. Enfin, la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon clôt le podium avec 10,71%. Si l’abstention a également été importante dans la capitale du Souss, (29,46% de taux de participation, soit 906 votants), elle reste moins élevée que celle observée dans d’autre grandes villes du Royaume. Agadir est aussi la ville où Europe Ecologie a, pour l’instant, réalisé son plus bas score.

Les écologistes ont cependant réalisé une bien meilleure performance dans la capitale. En effet, si les Français résidant à Rabat ont aussi voté en large nombre pour la liste de la République en Marche (33,48%), les écologistes y sont, comme à Casablanca, la deuxième force politique française avec 18,52% des suffrages. La France Insoumise, comme à Casablanca, clôt le trio de tête avec 12,58% des voix.

La liste de Raphaël Glucksmann pour le Parti Socialiste est, elle, en 4e position (8,26%) et celle de Jordan Bardella, pour le RN, 5e avec 5,72% des votes. Seul 1.888 des 7.349 inscrits à Rabat ont voté, soit presque 75% d’abstention.

“En Marche” en tête

Les Français établis hors de France ont ainsi largement plébiscité la liste “En Marche”, rassemblant auprès de ces derniers 36,84% des votes exprimés, comme le montre les chiffres du ministère de l’Intérieur français.

“Europe Ecologie” arrivent pour leur part en seconde position avec 20,52% des suffrages. En troisième place on retrouve, contrairement au scrutin national, “l’Union de la droite et du centre”, avec 8,33% des voix, suivie par la liste du Rassemblement National et ses 7,10%.

Des chiffres bien différents de ceux du résultat final qui a vu la victoire du Rassemblement National avec 23,3% des voix, La République en Marche et Modem avec 22,4% et Europe Ecologie et ses 13,5%.